Bordeaux

La campagne législative se termine à Bordeaux avec le dernier meeting UMP

Chantal Bourragué et Nicolas Florian ont tenu un dernier meeting commun à l’Athénée Municipale avec les soutiens de Nathalie Delattre du Parti Radical, de Jean-Pierre Guyomarc’h du Nouveau Centre, de Yohan Taris du Modem et de représentants des Démocrates chrétiens dans la salle. C’est Alain Juppé qui a clos le meeting en rappelant qu’il ne pouvait y avoir de collusion avec le FN dont le programme n’est pas compatible avec le programme de l’UMP et il a précisé que Jean-Paul Garraud était dans l’erreur.

Au delà de ce meeting, la question qui divise l’UMP est de savoir s’il y a des accords de désistement possible entre l’UMP et le FN ? Le bureau politique de l’UMP a tranché en disant que ce n’était pas possible vu le fossé qui séparait les programmes d’une part et les valeurs que l’UMP défend d’autre part. A n’en pas douter, la campagne "tout à droite" de Nicolas Sarkozy a laissé des traces et des doutes dans les esprits tant est si bien que dans le BrunetMétrie de Vendredi sur RMC une très large majorité d’auditeurs a considéré comme inexorable un rapprochement entre l’UMP et le FN à terme et l’on connait bien l’adage : Vox populi , vox déi. L’après législative va ouvrir surement un très large débat au niveau de la droite ou l’on sent bien qu’une ligne de fracture est entrain de se dessiner entre une Droite du Centre et une Droite de Droite, avec un schéma ou le centre tel qu’on l’a connu est en train de mourir étouffé avec ses multiples rameaux.

photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

C’est Jean-Charles Palau qui a chauffé la salle avant de passer la parole à Nathalie Delattre qui a sévèrement taclé Vincent Feltesse en le qualifiant d’opportuniste éhonté et de grossier personnage. "Dans cette élection, il dégomme Ajon pour pouvoir prendre un lièvre Delaunay pour s’assurer une belle carrière politique" tel est son sentiment sur le Président de la CUB. Puis c’est Jean-Pierre Guyomarc’h qui s’en est pris à ce "gouvernement qui veut démanteler les excellentes réformes faites par le précédent gouvernement". Yoann Taris est venu à cette réunion pour porter témoignage que Nicolas Florian "est un type bien" et il s’en est pris lui aussi à Vincent Feltesse en l’accusant de prendre le train en marche et de n’avoir rien fait de concret à la CUB. Ensuite c’est Nicolas Florian qui a pris la parole et qui c’est montré excellent tribun avec la salle scandant des "Nicolas, Nicolas, Nicolas" ou l’on sentait curieusement qu’un Nicolas en remplaçait un autre dans l’esprit des militants présents. Il a fortement égratigné au passage Michèle Delaunay sur sa position face à la dépénalisation du canabis en citant l’exemple de l’Espagne qui a fait machine arrière sur le sujet. Chantal Bourragué est intervenue en regrettant que son adversaire ait déserté son professorat en zone sensible pour aller plastronner à Montaigne avant qu’Alain Juppé ne prenne la parole pour préciser le dogme officiel de l’UMP dans cette consultation. On a bien senti dans son intervention qu’au delà des griefs de politique générale vis à vis du nouveau gouvernement, la campagne municipale était ouverte et que l’adversaire se nomme Vincent Feltesse. Encore deux ans de campagne à Bordeaux !

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda