Gujan-Mestras

Le Conseil général de la Gironde, aux côtés des professionnels de l’huître à l’occasion du Congrès Mondial de l’Huitre

C’est à 16h30 mercredi 28 que s’ouvriront au lycée de la Mer à Gujan-Mestras "Les rencontres du Congrès Mondial de l’Huître" qui vont s’articuler autour de séances plénières et d’ateliers thématiques. Les intervenants et les participants du Congrès pourront débattre de 3 des points fondamentaux pour le développement durable de l’ostréiculture (la connaissance des ressources ostréicoles / les maladies des huîtres et leurs conséquences pour les exploitants et pour l’environnement/ Les modes d’élevage et les pratiques en ostréiculture).

Le Conseil général de la Gironde s’inscrit naturellement comme partenaire de cette première édition internationale. Il sera représenté par Christian Gaubert, Vice-président en charge du Patrimoine départemental, ports, Hébergements et Moyens des Services, lors de l’inauguration. La décentralisation intervenue depuis 1982, a confié aux Départements des responsabilités multiples dans le domaine maritime en particulier sur l’ostréiculture.

Cabanes
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Elles concernent d’une part la gestion et le développement des ports départementaux à vocation pêche et commerce, donc à vocation ostréicole et d’autre part la responsabilité financière en matière de complexes ostréicoles et de bases conchylicoles. Le Conseil général de la Gironde agit à plusieurs niveaux pour accompagner les secteurs économiques liés au maritime. L’objectif premier est d’aboutir à des filières de plus en plus modernes et participer au renouvellement de la profession. Le Département s’engage également pour soutenir et développer les activités professionnelles, afin d’assurer une évolution durable, également synonyme de qualité. En Gironde, la majeure partie des entreprises ostréicoles exercent leur activité dans le cadre de complexes ostréicoles essentiellement basés dans des ports départementaux.
Dans ce contexte, le Département de la Gironde a donc développé sa politique de gestion portuaire en lien étroit avec celle de soutien aux activités ostréicoles, en particulier pour la gestion et la modernisation des complexes ostréicoles. L’aide départementale a permis la création ou la transformation de nombreux bâtiments ostréicoles de production ou d’expédition, ainsi que le renouvellement de la flottille ostréicole : l’occasion pour les établissements d’expédition de coquillages d’être en conformité avec les normes européennes et pour les moyens de navigation de gagner en efficacité et sécurité.

Préparation des collecteurs
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Des travaux de réhabilitation sont parallèlement réalisés dans le cadre de plans de modernisation des ports établis dès 1993. Des réseaux d’eau potable, d’assainissement et de gestion de l’eau de mer sont mis en place afin de répondre aux évolutions récentes du métier.
Enfin, le Conseil général de la Gironde apporte son soutien à des opérations courantes telles que les appuis techniques à la profession ou le nettoyage de parcs ostréicoles. Ainsi, en 2012, le Département a alloué un budget de près de 1,5M€ en fonctionnement, 2,5 M€ en investissement et 600 000€ de subventions directes pour les opérations citées ci-dessus. Le Département a financé à plus de 12, % l’organisation de ce Congres Mondial de l’Huitre (soit plus de 40 000€), aux côtés de la Région, l’Etat, le SIBA, le Comité National de la Conchyliculture, l’Europe, le Comité Régional de la Conchyliculture (ce dernier étant organisateur de la manifestation).

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.