Bordeaux

Les Bar-Bars débarquent à Bordeaux et en Aquitaine

Obliger les musiciens à stopper net leur concert à 22h00 précise sous la pression d’une sanction, ne pas avoir de fonds suffisants pour faire intervenir des artistes professionnels en raison notamment de la charge salariale, devoir refuser de faire jouer des artistes locaux amateurs en raison de la législation, faire face aux différentes obligations juridiques entre l’activité de débit de boisson et celle de lieu de diffusion, mettre en place une insonorisation pour les résidents autour pas toujours réalisable et très onéreuse…

Voici une partie des problématiques auxquels sont quotidiennement confrontés les propriétaires de bars et de cafés qui souhaitent animés leurs établissements, et répondre à la demande toujours plus accrue des noctambules, qui désirent agrémenter leurs soirées autour d’un verre par le plaisir de la musique, d’un spectacle, d’une découverte artistique ou d’un échange culturel.
Du coup, depuis quelques années il y a une mobilisation importante qui se met en place, afin de trouver des solutions adaptées, aussi bien dans les villes que dans les campagnes. « Le Collectif Bar-Bars réunit des responsables de petits lieux que sont les cafés et les restaurants.

Signature de la Convention
photo David Milbéo des Bar-Bars

L’association créée en 2004, a pour objectif d’informer, de promouvoir et de mener des actions de tout ordre en vue de défendre la liberté de diffusion de spectacles vivants dans les lieux non subventionnés, à économie privée et plus largement de défendre une éthique à la fois sociale, culturelle et citoyenne des cafés ». Aujourd’hui, l’association regroupe plus de 350 adhérents repartis dans toute la France, et de nouveaux établissements sont sur le point d’adhérer au collectif.
Les principaux axes de travail s’orientent par exemple sur la création d’un fond commun et la recherche d’aide publique, le développement d’une aide à l’emploi artistique, établir des protocoles visant l’assouplissement et la coordination des différentes législations en accord avec les institutions juridiques.
Après Paris, Toulouse, Lilles, Rennes et beaucoup d’autres, Bordeaux s’inscrit dans cette démarche porteuse d’avancées culturelles et artistiques. Ainsi, l’antenne Bordeaux-Aquitaine a signé hier son entrée dans la fédération. Les précurseurs de ce mouvement à Bordeaux sont les bars adhérents : Chez Le Pépère, Le Wunderbar, Le Lucifer, Le Fiacre, Le Boqueron, El Chicho, le Saint Ex, et l’Azuli. Et lors de la signature étaient aussi présents les représentants du RAMA (le Réseau Aquitain des Musiques Amplifiées), de la Mairie de Bordeaux au niveau de la culture et de la santé, de la Rock Barbey School, ainsi que de nombreux artistes.
Toute la difficulté de faire cohabiter désir et entrain culturel et artistique, avec le respect du voisinage et celui de la législation, est un challenge à l’échelle nationale qui demande beaucoup de réflexions et d’aménagements. Le mouvement Bar-Bars est porteur de beaucoup d’espoirs et de désirs aussi bien chez les propriétaires de « petits lieux », que chez les artistes et les noctambules !
La 10ème édition du Festival Culture Bar-Bars se déroulera dans de nombreuses villes les 24, 25 et 26 novembre 2011, et pour la première fois à Bordeaux.
La programmation sera disponible en ligne à partir du 25 octobre 2011 avec un site entièrement dédié au festival.
Toutes les Informations sur le site www.bar-bars.com

Ecrit par Haude Funkelstein


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda