Bordeaux

Mont de Marsan accède au Top 14 en battant Pau par 29 à 20

Dur de s’appeler Vainqueur et d’échouer 2 fois à l’accession au Top 14, il aurait du changer de club sans changer de couleurs, car c’est avec Albi qu’il avait échoué l’an passé face à l’Union. L’ailier qui a survolé le match c’est Martin Jagr que le public bordelais connait bien puisqu’il a évolué à l’UBB après Toulon avant de rejoindre Mont de Marsan et qui a été l’auteur des 2 essais montois au cours de ce match. C’est l’équipe qui a fait le moins de fautes qui a gagné, mais le public a assisté a une belle confrontation sous le soleil qui inondait Chaban.

C’est sous l’œil d’André Boniface qui avait brandi le bouclier de Brennus sur cette pelouse en 1963 devant 39.000 spectateurs (bientôt 50 ans) et de Guy Accocebéri que s’est déroulé ce match d’une grande intensité car dès le coup d’envoi, les 2 équipes se sont livrées à cent pour cent. Mont de Marsan qui n’était pas favori savait que son salut passer par le jeu, envoyer du jeu pour tenter d’asphyxier l’adversaire et c’est ce que les montois ont réussi à faire, mais Pau s’est vaillamment défendu.

Plaquage dangereux sur Senio (3ème)
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

D’entrée de jeu les Palois se mettent à la faute sur la première mêlée, puis suite à un plaquage spectaculaire sur le centre Senio, Mont de Marsan ouvre la marque et les évènements s’enchaînent très vite car sur le renvoi, les Palois parviennent à s’emparer du ballon et sur une relance grand côté Fumat tape un petit coup de pied entre les centres montois et récupère le ballon dans le dos de la défense pour aller marquer en bonne position un essai que Manca transforme. Les Palois prennent le score mais aussitôt sur un coup de pied à suivre Dave Vainqueur pousse Cabannes dans le dos et écope d’un carton jaune, avec la chaleur ce n’est pas l’idéal de jouer à 14. C’est Vignaut-Tuquret qui rapproche les montois sur une nouvelle faute paloise et le jeu s’équilibre, Mont de Marsan envoie du jeu inlassablement mais malheureusement les joueurs commettent des fautes et Pau reprend le large de 4 points. Mont de Marsan n’est pas décidé à lâcher et fidèle à sa stratégie remet la pression dans le camp palois et c’est sur un énième temps de jeu qu’Arrayet relance de la gauche vers la droite, l’arrière Mazonetto qui est venu se placer dans la ligne d’attaque passe les bras au contact et transmet à Jagr qui fait parler sa vitesse pour aller marquer en moyenne position et la transformation est assurée par Vignau-Tuquet. Celui-ci va aussi ajouter 3 points suite à une nouvelle faute des palois et une nouvelle faute paloise entraîne l’éviction du troisième ligne aile Thuéry pour 10 minutes, mais il terminera sa peine en seconde mi-temps car il ne reste plus que cinq minute et l’arbitre siffle la pause qui voit Mont de Marsan mener par 16 à 10.
La seconde mi-temps va être tout aussi palpitante que la première et en cette seconde mi-temps les montois s’appuient sur le virage Nord avec un vent légèrement favorable.

Jagr a semé tout le monde
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Dès la 43ème minute Manca redonne 3 points au palois, mais c’est sans compter sur le couple infernal Mazonetto Jagr qui fait encore des siennes, le premier relance en filant le long de la touche devant la tribune présidentielle fixe un adversaire et sert Jagr venu à l’intérieur. Celui-ci embarque son adversaire vers l’extérieur, une fois embarqué il lui reprend l’intérieur et avec sa vitesse va entre les poteaux. La transformation en suivant Mont de Marsan prend le large, mais Pau ne s’avoue pas vaincu pour autant. Pau continue à se battre d’autant que les montois sont à 14 car Acosta pris par la patrouille est parti se reposer 10 minutes sur la touche. Mont de Marsan ne laisse rien passer mais les palois campent dans les 22 adverses en mettant une pression énorme et ils sont écroulés à quelques mètres de la ligne.Sur une nouvelle poussée sur la ligne d’en but le ballon sort du côté montois et d’un saut de carpe au dessus du ruck Larrieu aplati le ballon pour un essai qui les remet dans la partie avec la transformation réussie. Les 2 pénalités réussies par Arrayet vont mettre fin aux espoirs de Pau même si Vainqueur est repris par un vrai plaquage aux jambes de Bouillot l’essai transformé n’aurait pas suffit vu le temps restant. Le Stade Montois Rugby reviendra rencontrer l’Union durant la prochaine saison puisqu’il rejoint l’élite en intégrant le Top 14.

Stade Montois Rugby : 29 (2essais Jagr 23ème, 44ème ; 5 pénalités : Vignau-Tuquet 4ème, 12ème, 33ème, Arrayet 65ème, 72ème ; 2 transformations Vignau-Thuquet 24ème, 45ème)
Section Paloise : 20 (2essais : Fumat 7ème, Larrieu 61ème ; 2 pénalités : Manca 21ème, 43ème ; 2 transformations Manca 8ème, 62ème)

Plus de photos

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet








Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda