Bordeaux

Première fête de la Tomate rue Porte de la Monnaie

Jean-Pierre Xiradakis aime faire partager son gout pour les produits du terroir, c’est pourquoi il a réunit quelques amis autour du thème de la tomate produit marmandais par excellence pour le faire connaître. Pendant quelques heures Bordeaux est devenu capitale de la tomate et c’est un peu dommage que la pluie ait un peu gâché la fête mais les présents ont particulièrement apprécié.

C’est autour de l’association des Jardins de tomates qui a pour objectif d’agir pour la diffusion et la promotion des variétés de tomates anciennes et classiques auprès des milieux scolaires, associatifs et du grand public, des paysans de Rougeline, une marque créée par des paysans du Sud de la France ancrés dans la culture ancestrale de leurs terroirs, passionnés de culture, de Xavier Planty du château Guiraud qui présentait quelques unes des 200 variétés de tomates qu’il a planté dans les serres du château Guiraud, de la Confrérie de la tomate de Marmande, du Jardin Botanique de Bordeaux, du vignoble Ducourt, de Philippe Lherme et des Saulniers de l’Ile de Ré que s’est tenu cette première fête de la tomate.

Vincent Poussard et Pierre Cambar
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Les amateurs ont ainsi pu découvrir les innombrables variétés de tomates présentées par par l’association des Jardins de Tomates qui compte plus de 700 membres qui œuvrent pour le développement et la connaissance de la tomate à travers des ateliers de jardinages. Ils ont pu déguster et comparer la différence de saveur entre une noire de Crimée, une tomate Ananas, une Marmande, une Marzounette, une ronde ou une des variétés multicolores. Ils ont pu apprendre que les tomates perdent leur saveur si elles sont portées à une température inférieure à 10°C et ont ainsi compris qu’il est impossible de trouver des produits goûteux dans les grandes surfaces vu les conditions de conservations et il en est de même pour a peu près tous les fruits.

Carmen entourée par la Confrérie de la Tomate, Jean-Pierre Xiradakis et Xavier Planty
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Pour quelqu’un qui n’a pas peur de se lever pour aller au marché, on s’aperçoit vite que les prix sont souvent moindre que dans les grandes surfaces sur ce genre de produits et que leur durée de conservation est infiniment plus grande. En attendant les visiteurs auront appris qu’on ne met pas une tomate au réfrigérateur, sous peine de manger un fruit sans saveur. Tout le monde a pu déguster et croquer des tomates avec de l’huile d’olive et du gros sel rappelant les repas paysans de certaines régions ou avec un filet d’huile d’olive sur le pain, du sel et des tomates on se sustenter à midi. Bien sur quand il s’agit de produit du terroir Vincent Poussard n’est jamais loin et c’est en compagnie de Pierre Cambar qu’il est venu lui aussi déguster confiture de tomate, tomates confites et les multiples variétés présentes offertes. On pouvait simultanément découvrir le Blanc Limé et le tout nouveau bourru. Le clou de la journée a été l’intronisation par la « Confrérie de la Tomate de Marmande » de la doyenne des marchandes des 4 saisons du marché des Capucins : CARMEN. On peut facilement penser qu’après la "Tue Cochon" et la "Fête de la Tomate", l’imagination fertile de notre Jean-Pierre Bordelais ne s’arrêtera pas là et pourquoi pas la fête de la Fraise ou de la Pomme, voire du Kiwi tous produits aquitains !

Plus de photos de Tomates

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda