Toi, moi et les autres en avant-première à l’UGC

Comédie musicale réalisée par Audrey Estrougo sur un fait de société douloureux, il semble que cette œuvre de commande séduise les jeunes qui remplissaient la salle, mais les moins jeunes n’étaient pas indifférents. A la fin de la séance Benjamin Siksou présent avec l’équipe du film, a été fort sollicité pour la photo et les autographes.

Pour introduire la séance, un groupe de danseurs bordelais s’est produit pour montrer l’apport de la chorégraphie dans l’expression des sentiments. Ensuite la place a été laissé au film pour découvrir cette comédie musicale qui est aussi un film engagé car Audrey Estrougo ne met pas ses idées dans sa poche. Le film est construit autour d’une histoire que la réalisatrice qualifie de "conte cinématographique" ou chansons et parties dansées sont totalement au service de l’histoire, dans une forme d’expression différente de ce que l’on a l’habitude de voir.

L’équipe du film et les danseurs bordelais
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Le synopsis : Gab a une vie rangée : une fiancée, un mariage en préparation, une famille aisée. Leïla ne s’autorise pas à vivre la sienne : des études de droit, un petit frère turbulent, une maman partie trop tôt… Alors lorsque Gab renverse le petit frère de Leïla, c’est le choc des mondes et le début d’une grande histoire d’amour qui va se heurter violemment à la réalité. Tina, la plus proche confidente de Leïla est sans papiers, sous la menace d’une reconduite à la frontière et se fait arrêter. Alors que le monde de Leïla s’effondre, Gab est prêt à tout pour elle, même à s’opposer à son père, préfet de police. Et qui a dit que rien n’était impossible tant qu’on a de l’amour ?…

Ce que dit l’équipe du film  :

Face au public l’équipe du film a répondu à quelques questions.

Audray Estrougo  : "J’avais envie depuis quelques années de parler de ce qui se passe dans notre société. J’écrivais un scénario quand on est venu me proposer de faire une comédie musicale et je ne voyais pas d’antagonisme entre la comédie musicale et le propos politique de mon film. L’enjeu était comment j’allais amener mon propos, comment à partir d’une forme légère au premier degré j’allais faire passer mon message."

Benjamin Siksou, Marie-Sohna Condé, Gladys Gambie et Audrey Estrougo
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Benjamin Siksou : " Je suis arrivé sur le film par la voie la plus classique, celle du casting. Il y a eu deux essais et après on est passé aux répétitions.

Audrey Estrougo : " Cela demande un travail très précis car il faut que tout soit bien réglé et ça représente six mois de répétition avec du jeu, de la danse, du chant. On travaille en improvisation sur les liens, beaucoup sur les liens."

Marie Sonha Condé : "Tout le monde se moque de moi, je pensais pas du tout pouvoir le faire et c’est pour ça qu’elle se moque et Audrey m’a fait confiance pour ce rôle qu’elle m’a écrit. Elle a cru en moi et il y a eu le coach de chant Géraldine Ross, qui a réussi à me faire chanter, c’est un petit mystère et il y a eu une chorégraphe extraordinaire qui a réussi à me faire danser et à faire danser Benjamin Siksou."

Gladys Gambie, la chorégraphe :"Je voulais savoir ce que leur corps pouvait révéler comme secret , en fait. Faire un travail pour libérer leur corps et après travailler comme avec un danseur professionnel."

Un film de Audrey Estrougo
Avec Leïla Bekhti, Benjamin Siksou, Cécile Cassel, Marie Sohna Condé
(France)
Genre : Musique, Comedie Romantique
Duree : 1H25 mn
Année de production : 2010

Sortie en salles le 23 Février 2011

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.