Bordeaux

Triste samedi pour l’Union face au RCT qui l’a emporté à Chaban

Ce match qui avait démarré sur une allure de match à cinq points pour l’Union s’est soldé par un match à un point et quatre blessés dont trois dont les nouvelles ne sont pas bonnes. Faute d’avoir su se mettre à l’abri en première mi-temps par au moins un essai supplémentaire les unionistes ont été trop courts de 2 points au tableau d’affichage.

A l’image de ce qui s’était passé lors de la sortie précédente on a assisté à une première mi-temps correcte dans un cas excellente dans l’autre mais au final une équipe qui s’étiole en seconde période et qui dans un cas ne ramène aucun point d’Oyonnax et dans l’autre perd un math sur son terrain fétiche alors qu’à la mi-temps elle était largement en tête en privant de ballon le RCT grâce à une touche conquérante.

On est droit de se demander si les organismes ne sont pas usés par ce très difficile Top 14, particulièrement cette année et que peut être le banc est encore un peu court pour prétendre à voir plus haut. C’est vrai qu’en première mi-temps c’est dans l’absolu cinq essais que l’Union aurait pu marquer mais il ne faut pas rêver. Par contre le troisième était tout fait sur la "valise" d’Adams au ras de la mêlée si au lieu d’aller vers le large le soutien vient auprès et avec sept points de plus la "messe était dite" à la mi-temps car au lieu de 17 à 6 cela aurait été plus de 20 à 6. Le RCT dans cette première période a frisé la correctionnelle mais malheureusement ce n’est pas ce qui s’est passé et la suite a eu quelque chose de dramatique car non seulement l’Union a perdu ses espoirs de participer à la "lutte finale" mais aussi trois éléments précieux pour la fin de saison.

Maintenant il reste deux matchs à faire, les espoirs se sont envolés et il faudrait accrocher cette 7ème place qui pourrait être qualificative pour la Coupe d’Europe mais ce sera à la lutte avec le Stade Français à moins que le CA Brive-Corrèze vienne se mêler à la lutte. L’Union aura t’elle suffisamment de ressources pour tenir le choc mais en tout état de cause l’objectif maintien est assuré et dans de meilleures conditions que l’an passé. Ce n’est pas du jour au lendemain qu’on construit un club capable de venir contester les meilleurs, l’Union n’en est qu’au stade du "chatouillage" et il faut savoir être patient. L’enjeu reste fort pour ces deux derniers matchs et l’occasion est donnée de faire rentrer du sang neuf.

Union Bordeaux Bègles : 20 (2 essais Avéi 2ème, Le Bouhris 34ème ; 2 pénalités Bernard 24ème, 51ème ; 2 transformations Bernard 3ème, 35ème)

Racing Club Toulonnais : 22 (1 essai Habana 66ème ; 5 pénalités Mickhalak 30ème, 37ème, 47ème, 52ème ; Giteau 71ème ; 1 transformation Michalak 67ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Article précédent
Chasse aux œufs 2014

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda