Mérignac

Volotea ouvre sa 2ème base française à Bordeaux, d’où seront desservies 13 destinations en France, Italie, Espagne et Allemagne

La nouvelle base bordelaise sera opérationnelle à partir du 28 mars 2013. 13 destinations seront desservies : Ajaccio, Bastia, Grenoble, Lille, Strasbourg et Toulon en France, Venise, Florence, Palerme et Olbia en Italie, Malaga et Ibiza en Espagne et Munich en Allemagne. Le fait de baser deux nouveaux appareils en France permet à la compagnie de maintenir et de développer ses lignes vers les 14 aéroports français desservis et les 45 lignes au départ de la France.

Avec un premier bilan positif de 500 000 passagers transportés lors des six premiers mois d’exploitation, Volotea annonce l’ouverture d’une deuxième base française à Bordeaux.

Pascal Personne et Carlos Muñoz
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Lancée en avril depuis sa base de Venise puis le 1er juin 2012, depuis sa base nantaise, la compagnie aérienne choisit Bordeaux pour baser les deux nouveaux Boeing-717 de sa flotte qui comptera alors 12 appareils. Pour célébrer cet évènement, Volotea offrira 20.000 billets d’avion au départ de Bordeaux au prix de 29 € l’aller simple.« Cette nouvelle base démontre à quel point nous avons confiance en l’avenir. L’aéroport de Bordeaux est un excellent partenaire, avec lequel nous avons transporté 55 000 passagers en moins de six mois. C’est l’une de nos meilleures performances et puis historiquement, Bordeaux est le premier aéroport français sur lequel nous avons atterri  ! » précise Carlos Muñoz, président directeur général de Volotea. Pascal Personne, Président du directoire de l’Aéroport de Bordeaux-Mérignac souligne pour sa part « Nous sommes très heureux d’accueillir une base Volotea. Cette ouverture est le gage que Bordeaux a un très bon potentiel de développement tant pour les clientèles affaires que loisirs. »
L’impact sur l’emploi
Une cinquantaine de recrutements vont être lancés d’ici la mise en service le 28 mars 2013, pour des personnels navigants (pilotes et personnel de cabine) et des postes au sol "Le Personnel navigant Commercial (PNC) est responsable d’assurer le bien-être et la sécurité des passagers à bord de l’avion", souligne Edo Friart, directeur du développement de Volotea en France. "Il représente le principal ambassadeur de la compagnie pour le client". Avec un niveau Baccalauréat, Ecole de tourisme, le jeune postulant doit être détenteur du Certificat Formation Sécurité (CFS) et avoir suivi une formation dans une école dédiée aux PNC.

Edo Friart, directeur du développement de Volotea France
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

L’anglais doit être parlé couramment et la pratique d’autres langues vivantes est fortement conseillée. Volotea est une jeune compagnie low-cost de 230 salariés fondée en 2011. Pensée par Carlos Muñoz, président directeur général et Lázaro Ros, directeur général, précédemment fondateurs de Vueling Airlines, Volotea se distingue des autres compagnies low-cost par les villes qu’elle a choisi de desservir : les capitales régionales européennes. L’objectif est de proposer à une clientèle de particuliers et d’affaires des liaisons directes entre des villes qui nécessitent habituellement une correspondance, ou ne sont desservies par aucune compagnie low-cost. Volotea a imaginé des liaisons entre villes régionales à l’échelle européenne, un marché encore inexploité. Avec l’ouverture d’une seconde base à Bordeaux, Volotea va employer une centaine de personnes en France, essentiellement des personnels navigants. Les contrats de travail des salariés relèvent de la législation française. Le personnel navigant a été recruté en partenariat avec des écoles professionnelles spécialisées dans le métier de navigant (dont AéroSchool et ESMA), Volotea ayant notamment proposé des postes d’hôtesses de l’air et stewards basés localement.
Les dessertes et les aéronefs utilisés
C’est l’analyse, entre 2010 et 2011, de près de 500 liaisons possibles que Volotea a arrêté son choix sur les aéroports qui présentaient le meilleur potentiel pour occuper un marché jusqu’alors négligé : les capitales régionales, reliées entre elles par des vols directs. Cette analyse s’est focalisée sur les liaisons nécessitant auparavant une correspondance et sur lesquelles un nombre significatif de passagers réguliers était décompté. Les « hub » les plus courants étant Paris, Londres, Amsterdam ou Madrid. Il était alors tout à fait sensé d’offrir des vols directs sur ces trajets. Volotea a porté son choix sur des Boeing-717 de 125 places. Ces avions consomment peu de kérosène et présentent d’autre part l’avantage d’une capacité d’accueil et de confort en accord avec la stratégie de Volotea. La répartition des sièges avec une allée centrale et des rangées de 3 sièges d’un côté et de 2 sièges de l’autre, est un gage de confort. Une part réduite de passagers voyage ainsi sur le siège du milieu. Un équipage Volotea ne fait pas plus de quatre vols d’affilé et les parcours des avions sont calculés au plus juste avec des escales de 25 minutes entre deux vols.

Boeing 717
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Les avions reviennent chaque soir à leur base, ce qui permet aux équipages de rentrer chez eux chaque jour. Ainsi un avion peut, par exemple, faire en une journée le trajet Bordeaux-Ajaccio-Toulouse-Ajaccio-Bordeaux. Volotea a un niveau d’exigence élevé concernant la ponctualité de ses appareils qui est comprise entre 85% et 90%, d’autre part 99% des vols programmés ont été assurés et moins de 0,1 bagage perdu sur 1000 (la moyenne du secteur étant de 15/1000).
La conjoncture
Dans une période de crise économique, les consommateurs sont d’autant plus attentifs à leur pouvoir d’achat et la recherche des prix bas. Le voyage s’envisage aussi différemment avec les compagnies low-cost puisque le passager a le choix de payer les prestations dont il a besoin (le bagage en soute, le choix de son siège, la restauration à bord, etc). Ainsi chaque passager paye un voyage sur-mesure, sans prendre à sa charge un ensemble de services auxquels il ne souhaite pas forcément bénéficier. Les vols sont disponibles sur le site Internet de la compagnie, auprès de son centre d’appel et dans les agences de voyages, qui réalisent déjà environ 20 % des ventes.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda