La Rochelle

Clap de fin aux Francofolies de la Rochelle.

Le dimanche 14 juillet 2019 était le jour de la fête nationale, le 5ème jour en maillot jaune sur le tour de France du français Julian Alaphilippe, mais aussi l’ultime journée de la 35ème édition des Francofolies de La Rochelle. Sur une dernière soirée de concerts avec la place St-Jean d’Acre noire de monde, un total de 150 000 festivaliers sur 5 jours, le public attendait pour quasiment la totalité, le show de Patrick Bruel.

La scène française était représentée parfaitement à Jean-Louis Foulquier tout d’abord par le groupe Trois cafés gourmands qui avec le titre phare « A nos souvenirs » vu 135 millions de fois sur YouTube a fait trembler La Rochelle. Partout où le groupe corrézien passe, il apporte joie et bonne humeur avec des chansons entraînantes de l’album « Un air de rien » interprétées par le trio Mylène Madrias, Sebastien Gourseyrol, et Jérémy Pauly. Un concert de 1h où le public aura chanté, dansé sans retenue.

Sebastien Gourseyrol et Mylène Madrias (Trois cafés gourmands)

Alors qu’il est déjà venu 3 fois au festival des Francofolies avec son ancien groupe « Fréro Delavaga », Jérémy Frérot foule pour la première fois la scène principale depuis sa carrière solo. Un set de seulement 8 chansons, mais qui aura tenu 50min, avec beaucoup d’introductions de chansons et des titres revisités. Le natif de Bruges en Gironde a interprété le tube « Voyage voyage » de Desireless, ainsi que 2 chansons de son ancien duo « Coeur éléphant » et « Le chant des sirènes ». Enfin il interprète 5 morceaux de son album « Matriochka » dont les 2 premiers singles « Tu donnes » et « Revoir » . Le chanteur est aussi descendu dans le public comme il le faisait à l’époque de son duo avec Florian Garcia, une première fois avec se laissant naviguer sur le public, et une seconde fois en allant sur une échelle.

Zazie

L’ancienne coach de l’émission The Voice, et chanteuse, Zazie fût la 3ème artiste de la soirée à se produire sur la scène de la place St-Jean d’Acre. Forte de plus de 25 ans de carrière, d’un 10ème album sorti en 2018 « Essentiel », elle a interprété 4 de ses dernières chansons dont le premier single « Speed ». La chanteuse très élégante, et avec une grande prestance, a enchaîné 14 titres dont les très connus « Rue de la paix », « Je suis un homme », « Rodéo », et « Zen » que le public s’est empressé de chanter avec elle.

Patrick Bruel

Après le traditionnel feu d’artifices tiré sur la jetée non loin du site de concerts, le clou du festival et de la soirée était sans conteste la venue de Patriiiiiiiiiiick Bruel attendu par plusieurs milliers de festivalières et festivaliers. Habitué des francos, Bruel qui vient de fêter ses 60 ans, est venu présenter son nouvel album « Ce soir on sort » aux fans qui visiblement le connaissent déjà par cœur. Pour commencer son concert, quoi de mieux que de demander à ses fans en chanson « Comment ça va ? », avant d’enchaîner avec les morceaux « Alors regarde », « tout recommencer », et le fameux « Qui a le droit ? » que le public a chanté en allumant les lumières des téléphones portables. Après, Patrick Bruel et son groupe se sont approchés de l’avancée de scène afin d’interpréter 6 chansons en acoustique. La place St-Jean d’Acre s’est transformé dans la foulée en bal musette sur le titre « Mon amant de St-Jean » . Avec une setlist presque identique à celle de ses concerts en zéniths, le public est conquis et va même exploser sur les morceaux « Stand up » et « Casser la voix ». Bruel finira le concert seul avec sa guitare et la chanson hommage à Johnny Halliday « J’ai oublié de vivre », et le morceau « A tout à l’heure ».

Benabar

Sur les autres scènes, le grand théâtre a d’abord accueilli la chanteuse Joyce Jonathan qui, après un troisième album qui a fait un petit flop, revient avec un 4ème opus appelé « On » et le premier single du même nom. La jeune chanteuse de 29 ans a assuré un concert fort sympathique avec son groupe et sa guitare. Dans la foulée, le public a pu prendre une sacrée claque, avec le concert de Bénabar et ses invités dont Alexis HK, et son ami d’enfance Eric Toulis. Si le chanteur a repris les plus belles de ses chansons dont « L’effet papillon », « A la campagne », « Paris by night », Bénabar use de blagues, de boutades, et de trompe l’œil comme pour un synthétiseur où il place un décor de vrai piano. Alors que l’on pense à une fin de concert avec pas moins de 13 musiciens sur scène, le chanteur français Bruno Nicolini, sort de la salle avec son groupe, pour continuer le concert en pleine rue et le finir dans un bar pour le plus grand plaisir des passants qui n’avaient pas de billet.

Difficile de se tromper

Au théâtre Verdière, à 16h, le public a eu la chance de voir une jeune artiste que l’on retrouvera certainement dans un avenir proche sur les plus grandes scènes. Charlotte Cardin, canadienne sort de l’émission « La voix », équivalent à « The Voice » en France, et a présenté les chansons de son EP avec une voix vraiment sublime, mélange de Selah Sue et Amy Whinehouse. La 35ème édition des Francofolies de La Rochelle s’achève sur une sensation de franche réussite avec un public présent, des concerts tops, et un directeur Gérard Pont enchanté du succès de cette nouvelle édition.
Rendez-vous en 2020 du 10 au 14 juillet pour la 36ème édition.

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda