Jean Castex, Monsieur déconfinement ...

Jean Castex, originaire du Gers est né en 1965 à Vic-Fezensac, ville dont son grand-père, le sénateur Marc Castex, a été maire. Enarque âgé de 54 ans il est maire L.R. de Prades, petite ville des Pyrénées Orientales.

Expérimenté et travailleur
Peu connu du grand public, il a été choisi il y a un mois par Edouard Philippe pour coordonner au plan national la mise en place de l’ensemble des mesures qui vont accompagner le déconfinement et penser l’étape d’après. Le premier ministre l’a présenté comme l’homme qui avait tout sur son C.V. : « c’est un haut fonctionnaire redoutable d’efficacité ». Un de ses collègues maire et voisin, Joseph Montessino, témoigne : « Quand il accepte une mission, il se lance à fond, connait ses dossiers et fait le job jusqu’au bout. C’est quelqu’un qui est prêt à travailler quinze heures par jour. » Deux fois directeur de cabinet de Xavier Bertrand au ministère de la Santé, ce dernier déclare : « Le côté, je vous mets en place un plan qui ne fonctionne pas sur le terrain, ce n’est vraiment pas le genre de la maison Castex. » Proche d’Edouard Philippe, il fait déjà des jaloux. On l’appellerait le vice-Premier ministre. Homme de droite, tendance gaulliste-social, élu local depuis 2008, réélu en mars avec 75% des suffrages, il est aussi conseiller départemental. Après avoir été secrétaire général adjoint de l’Elysée sous Nicolas Sarkozy, les multiples postes qu’il a occupés dont ceux de directeur des hôpitaux et de directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS) lui confèrent une expérience qui ne devrait pas être inutile dans l’accomplissement de la mission qui lui est confiée.

Dernière carte tricolore avant de passer à la bicolore de ce jour

L’audition devant le Sénat
Devant les sénateurs, cet homme qui ne manque pas d’expérience et que paraît-il presque « tout le monde » aime, rappelle qu’il est là pour proposer et que, bien sûr, ce sont nos gouvernants qui décideront. Jean Castex précise être en contact avec ses homologues coordinateurs tout comme lui désignés dans de nombreux pays européens. Le déconfinement qui va intervenir n’est pas la sortie de la crise mais plutôt une première étape. Un sas de déconfinement dit Jean Castex. Et d’ajouter : « La situation implique de faire des choix, afin de permettre notamment de retrouver une vie économique dans notre pays où il me semble noter un regrettable léger relâchement. Outre les écoles et autres établissements, tous ceux qui ne seront pas prêts le 11 Mai à respecter les contraintes sanitaires notamment dans les transports, ne monteront en charge que progressivement. Le plan de reprise qui sera achevé dans les prochains jours se mettra ensuite en place de manière échelonnée. » On a choisi de « territorialiser » notre stratégie en raison des différents impacts du déconfinement sur le territoire national. Les différentes règles concernant les déplacements, les 100km seront calculés à vol d’oiseau, la fermeture des plages, n’ont dans un premier temps qu’un seul but, empêcher les grandes migrations. Si suite à des tests, de nouveaux clusters apparaissent, nous agirons localement. La mobilisation nationale et le respect des règles par tous les citoyens vont être décisifs. En cas de symptômes faisant craindre le Covid, les patients seront systématiquement testés et la recherche des contacts mise en place pour les isoler si nécessaire

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda