Journalisme mal aimé ?

Quelques heures avant et après tout discours du président Macron .... la télévision nous livre très souvent un jus de cerveau de qualité médiocre ... Macron assis, Macron debout, face aux journalistes ou au milieu des journalistes, rassembleur ou non, porteur d’une vision ou pas, aucun commentaire cependant sur ses chaussures, sur sa coupe de cheveux ou encore sur son eau de toilette, sa cravate claire ou sombre, mais par contre aussi sur le ton de sa voie et quelques belles phrases sur la nécessité que le président aurait de jouer les grands timoniers en charge d’éclairer le peuple .... Que nombre de journalistes commentateurs, soi-disant mal aimés du public, ou du moins le ressentant ainsi, soient payés, plutôt bien pour la plupart, pour nous servir depuis des mois, à longueur d’émissions autant de platitudes, de questions sans aucun intérêt ou si peu, de détails inutiles, et d’analyses tous azimuts, puisque tel est le mot employé pour ces baratins sans fin lors desquels n’importe quel orateur un tantinet virtuose peut vous servir tout et son contraire est un miracle quotidien qui ne mérite guère qu’on s’y attarde tant la gratuité des commentaires n’a d’égale que la légèreté de nos plus ou moins éclairés bavards.
Alphonse de Lamartine ne disait-il pas ? « Briller sans éclairer et pâlir sans s’éteindre, hélas tel est mon sort et celui des humains ».

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda