Bordeaux

Masque obligatoire rue Sainte Catherine

Bordeaux va progressivement reprendre vie entre contraintes et nécessités avec l’aide des pouvoirs publics pour réguler les flux et organiser le redémarrage.

Ainsi Lundi à 11 heures Nicolas Florian, maire de Bordeaux et Fabienne Buccio, préfète de la Région Nouvelle Aquitaine se sont retrouvés entourés de Patrick Seguin, Président de la CCI de Bordeaux, Christian Baulme, Président de la Ronde des Quartiers ainsi que Maribel Bernard, adjointe au maire chargée du commerce, de l’artisanat, des foires et marchés pour officialiser le mode de fonctionnement de la rue Sainte Catherine qui rouvre la rue à l’activité commerciale qui lui a tant fait défaut pendant toutes ces semaines de confinement. Pour l’occasion tout le monde portait le masque au double titre de la prévention et de l’exemple.

Christian Baulme prend la parole devant Fabien Robert, Nicolas Florian, Fabienne Buccio, Maribel Bernard et Patrick Seguin

La population était fort désireuse de voir arriver cette levée progressive du confinement pour s’offrir le luxe retrouver de faire des achats dans leurs magasins préférés mais ces derniers appliquent des mesures strictes face au virus car maintenant on se doit d’être dans une phase active de lutte contre le virus après avoir subi aussi longtemps. Le confinement n’a en fait servi qu’à mettre la population en ordre de bataille pour affronter la situation qui est celle d’aujourd’hui d’apprendre à vivre avec le virus soit qu’il s’endémise soit qu’il disparaisse, ce qui serait la situation la plus favorable mais il ne faut pas trop rêver.

Maribel Bernard fournit quelques indications à Fabienne Buccio avec Patrick Seguin

Aux différentes entrées de la rue Sainte Catherine des "signaleurs" sont présents pour inviter ceux qui ne portent pas de masque à en porter un mais pour l’instant on est plus dans la pédagogie que dans la repression. Il faut signaler que Nicolas Florian a été un des premiers maires de France à vouloir imposer le port du masque mais un stupide ministre de l’Intérieur s’y est opposé et il faut dire que le réflexe du port du masque aurait du être la réponse immédiate au départ de la pandémie mais comme il n’y en avait pas suffisamment d’autant que même en mars on en a brûlé comme le montre un très édifiant article du journal Le Monde, la France s’est retrouvée en string face au virus.

File d’attente pour rentrer chez Bouygues

Bien sûr tout ne sera pas parfait dès ces premières heures mais la Ronde des Quartiers avec la CCI va s’efforcer de boucher les trous dans la raquette afin que les imperfections soient le plus rapidement gommées car chaque commerce peut imposer une file d’attente pour que les distances soient respectées à l’intérieur des commerces. La repression pour tous ceux qui fréquenteront la rue Sainte Catherine en contravention ne se déclenchera guère avant mercredi matin date à laquelle Nicolas Florian a précisé que tout le monde devrait avoir reçu son masque. Il a cependant indiqué que pour tous ceux qui n’en n’auront pas reçu un numéro de téléphone devrait mis en place avec une démarche pour en récupérer un. Donc impératif numéro un à Bordeaux : port du masque.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda