Libourne

L’Établi : la danse cachée du quotidien

À l’occasion du Fest’arts 2023, le festival annuel d’art de rue de Libourne, la compagnie l’Établi à offert au public un cours pratique de danse contemporaine à travers un spectacle aussi chaotique que poétique.



Elles étaient trois sur scène, accompagnées de leur batteur. Toutes en robes unies à couleur vives. La batterie démarre et elles aussi. Les danseuses se lancent dans une course poursuite de quelque chose d’imperceptible à l’œil nu. Pour mieux le voir, il faut écouter et se laisser porter.

Les artistes, sans s’arrêter de danser, chantent, crient, et parlent. Elles parlent de résilience, de nos muscles qui résistent malgré des mouvements répétitifs, de notre esprit qui persistent malgré un quotidien fait d’obligations, de consommation et de « boulimie d’action ».

Quand soudain la batterie se calme, les corps aussi. Le public attend, et devient complice de ce ralentissement. Le temps du contretemps est arrivé, et les artistes nous incitent à en devenir nous aussi. Pourquoi se contenter de survivre quand on peut décider que vivre est une pratique artistique ? C’est l’essence de la danse contemporaine que l’Établi nous propose d’adopter : observer nos gestes les plus banales et y reconnaître la beauté. En prêtant attention à nos mouvements, on prête attention à nos actions. On redevient alors maître de notre corps et de ce qu’il fait. Libre à nous de refuser le rythme, de marcher à contretemps, ou au contraire de s’accorder ensemble pour danser avec ceux qui nous entoure.

À travers cette danse, l’Établi nous incitent à aller contre le rythme qu’on ne choisi pas et qui va trop vite pour que l’on ait le temps d’en comprendre le sens. « Tant qu’on pédale on ne tombe pas. Et si j’acceptais de tomber de mon vélo du quotidien ? » nous questionne l’une des danseuses.
En engageant les membres du public à trouver la danse dans tout leurs mouvements, les danseuses leurs donnent la clé pour sublimer le banale. Elles, cependant, ont décider de le danser avec toute la colère des rêveurs à qui on a répété qu’il fallait être réaliste.

Ecrit par Anna Vandercolden


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda