La confusion perdure .... Selon Emmanuel Macron, l’inquiétude et la violence sont bien réelles ...

Outre les problèmes sanitaires, économiques et sociaux que la pandémie est en train de nous léguer pour les années 2020, cette situation peu enviable, histoire de faire encore pire, est en train de se parer d’un incivisme sans borne dont l’intensité et la gravité n’ont d’égale que l’impunité dont jouissent le plus souvent ses auteurs ....
À l’heure où l’on confond la foule avec le peuple, où nos petits-enfants appellent leur maîtresse « Josette », où le Président de la République est interpellé dans la rue comme un pote de bistrot, où l’on s’injurie allègrement sur les réseaux sociaux, où l’on tape sur les forces de l’ordre et où avoir des idées pertinentes et fondées sur tous les sujets est semble-t-il à la portée de tous, nous avons clairement atteint les limites « insupportables », de l’ignorance, de l’intolérance et de la haine .... Une pointe d’imbécilité, d’inculture et de mauvaise foi venant assez souvent agrémenter le tout.
Champion d’Europe de l’incivisme toutes classes sociales confondues, notre beau pays est en train de subir la dictature de deux minorités, avec d’un côté les insurgés violents de plus en plus sans limites et sans aucune cause précise et de l’autre ceux qui comprennent tout, ne s’inquiètent pas, et pour qui les éternelles et seules « raisons sociales » résument et expliquent tout ...
Quant à la majorité le plus souvent silencieuse, dans ce monde simpliste et toujours obstinément binaire, elle ne fréquente plus qu’occasionnellement les urnes dans l’attente d’un état républicain et démocratique capable de restaurer certaines valeurs fondamentales dont l’autorité n’est pas la moindre.
Entre ceux qui disent que la police a tiré dans le tas et gazé les manifestants et que la solution est l’insoumission et le gouvernement du peuple par le peuple et, en face les adeptes du nationalisme salvateur, la majorité silencieuse pas vraiment convaincue ni par les uns ni par les autres, attend peut-être tout simplement que le gouvernement prenne clairement toutes ses responsabilités et agisse avec fermeté et conviction.
Le « en même temps » ne doit en aucun cas être une mollesse sous peine d’inquiétude grandissante et de grand désordre. Nous n’en sommes d’ailleurs peut-être pas très loin .... Trop de problèmes clairement identifiés sont en attente du passage à l’action.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Nous suivre sur Facebook

Agenda