Maison Blanche cherche locataire confirmé

La nuit américaine n’a pour l’instant pas accouché de grand chose car officiellement ni le démocrate, ni le républicain n’ont franchi la ligne d’arrivée en vainqueur et maintenant on est face à un sprint de plusieurs jours pour dépouillement des votes par correspondance.

Cette élection va-t’elle cumuler les traumatismes entre traumatisme des sondages erronés de 2016 et traumatisme du recomptage d’un mois pour l’obtention du résultat de la Floride en 2000 entre George W. Bush et Al Gore. La ligne d’arrivée se situe à 270 grands électeurs et pour l’instant Joe Biden en compte 253 dans son escarcelle et Donald Trump en compte seulement 213 et six états n’ont pas accouché du résultat définitif validé Nevada, Michigan, Wisconsin ou Biden fait la course en tête et Pennsylvanie, Géorgie, Caroline du Nord ou Trump fait la course en tête. On voit que le coude à coude est serré et que la tendance qui s’affiche au fur et à mesure du décompte des voix des votes par correspondance que les démocrates remontent la pente mais le président sortant est prêt à dénigrer son propre système électoral pour se maintenir au pouvoir en tentant de bloquer le système.

Etats des lieux au 4 novembre 2020

Si on suit les informations du dépouillement des bulletins par correspondance que Donald Trump s’échine a tenter de faire considérer comme nuls alors qu’ils sont valables car aux Etats Unis le vote par correspondance est possible d’autant qu’il a été officiellement renforcé dans le cadre de la Covid-19. Pour cela il déclare que des bulletins seraient apparus après la cloture du scrutin, qu’il s’agit d’une fraude électorale et conteste la validité de ces votes par correspondances, affirmation qui s’apparente a un déni de démocratie et l’hypothèse la plus vraisemblable reste une courte victoire d’une des deux parties et si c’est Jo Biden qui l’emporte les USA vont au devant d’une bataille juridique sans précédent car Trump fera tout pour pourrir la réussite de son adversaire et mettre en danger la démocratie américaine

Difficile quand le souffle devient court !

Le Wisconsin à peine passé dans l’escarcelle de Jo Biden donné vainqueur par les médias que Trump demande le recomptage pour un écart très faible et demande l’arrêt du décomptage en Pennsylvanie. CNN l’a annoncé gagnant dans le Michigan mais il est très difficile de savoir où l’on en est car des Etats n’ont pas encore donné le résultat officiel car si le chiffre est connu, il faut qu’il soit officialisé par la Cour Suprême de l’Etat et on voit combien c’est compliqué le processus électoral aux Etats Unis avec chaque Etat qui fonctionne comme un petit pays autonome avec un gouverneur équivalent à un chef d’Etat. Malgré toutes les indications favorables pour le camp démocrate certains pronostics avancent que le match se terminerait par 270 à 268 soit à deux grands électeurs près au bénéfice de Jo Biden et c’est en Pennsylvanie que la situation est la plus tendue.

la suite des événements sur France.info

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda