Micro-entreprises : l’association Adie remettait ses prix aux créateurs d’entreprise girondins

La semaine dernière avait lieu la remise des prix Créadie. L’association Adie de Nouvelle-Aquitaine couronnait les projets d’entrepreneurs girondins en présence d’Alain Rousset, président de la Région et du directeur général de l’association Jean-Marc Ewald.

Saïda dans la catégorie « femme », Estelle dans « vitalité des territoires » et Eric sous l’appellation « rebond » : trois créateurs d’entreprises de la région se sont vus distingués pour leurs projets à portée durable, écologique ou encore humaine. Les différents partenaires présentaient les auto-entrepreneurs gagnants des prix préalablement sélectionnés. Le jury était constitué de représentants de l’Adie, de la Banque Populaire, d’Azulis Capital, de la direction régionale d’EDF, du Crédit mutuel, du Conseil Régional ou encore de Pôle Emploi et de la Banque de France.
L’association, reconnue d’utilité publique, aide les porteurs de projet à devenir auto-entrepreneurs. Depuis 1993, l’Adie leur délivre des conseils financiers, juridiques et des micro-crédits pour aider les futurs chefs d’entreprise à réaliser leur rêve. Aidée par des bénévoles, l’association a donné un « coup de pouce » à 193 personnes au cours de l’année passée, dans toute la Gironde. Alain Rousset, le président de la Nouvelle-Aquitaine, a salué le travail des équipes auprès des porteurs de projets : « La Région accompagne le développement économique et la création d’entreprise, et l’on peut dire que l’association sait faire bon usage du budget qui lui est alloué. Elle n’oublie pas d’aider les personnes éloignées ce qui entre aussi dans notre idée de décentraliser pour un développement uniforme dans toute la région. Jamais autant de projets d’entreprises n’ont été portés que depuis la sortie de la crise et nous sommes satisfaits de la plus grande diversité qui va en découler. »

Remise des prix Créadie

La diversité, l’entraide, l’échange et surtout l’humain, c’était le mot d’ordre de la remise des prix. Eric a créé « Mamie mijote », un service de traiteur dont les recettes, élaborées et préparées par des personnes âgées, allient saveurs et partage. « J’ai voulu sortir de la restauration traditionnelle. Le but était de créer un complément de revenu pour ces personnes âgées, les sortir de l’isolement mais aussi livrer les entreprises en recettes gourmandes. J’ai eu la chance de rencontrer lAdie’ qui m’a donné un coup de levier et aidé dans ma phase de développement ». Pour Eric, l’aventure ne fait que commencer : un laboratoire de cuisine et une conserverie sont en voie de développement. Saïda elle aussi était bien décidée à créer sa propre entreprise de nettoyage et d’entretien des locaux pour les entreprises. Après avoir travaillé « pour un tyran », elle se tourne vers l’association pour le financement de matériel et l’accompagnement pré et post-création. « L’Adie a cru en mon projet et m’a financé. Maintenant j’ai réussi à créer mon eldorado et je gère tout dans mon entreprise. Je vais d’ailleurs embaucher et pour moi, la satisfaction des clients passe par le bien-être des employés ».
Estelle était accompagnée de son mari, sa principale épaule sur laquelle elle s’est appuyée pour la création de son entreprise spécialisée dans la retouche couture. Émue, c’est Denis, le bénévole qui a l’a suivi pendant tout le projet, qui prend la parole devant une des plus grandes réussites de l’année passée. « Tous les deux ils se sont pris au jeu de l’enthousiasme et de la cohésion, puis ça a été un engrenage ! D’une première structure, il a fallu réfléchir à une deuxième, puis une troisième, et en pleine pandémie ! S’ils sont là c’est qu’ils le méritent et l’Adie et moi espérons qu’ils vont atteindre leur rêve ! » Trois entreprises ont ainsi vu le jour aux Chartrons, à Eysines et à Caudéran. Le goût du travail, l’entraide et les micro-crédits délivrés par l’ Adieont ainsi permis le financement de 129 porteurs de projet dont 64 avec une problématique de mobilité dans la Région, l’année passée. « Terreau de l’économie de demain », ces petites entreprises avec, à leurs têtes, des passionnés, ne cessent de se développer sur le territoire. Association et partenaires souhaitent les voir prospérer davantage dès l’année prochaine.

Ecrit par Sabine Taverdet


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda