Rentrée en Gironde, toujours pesticidée !

Lundi 31 août, veille de rentrée scolaire, les groupes ANV Cop 21 Gironde, Extinction Rebellion Bordeaux et Youth For Climate se sont associés pour une action de collage d’affiches à proximité d’une vingtaine de collèges et lycées de la métropole bordelaise.

Au travers de cette action à destination des jeunes qui, en cette rentrée 2020, ont l’obligation, à partir de 11 ans, de se masquer pour se protéger et protéger les autres du coronavirus, nous souhaitons signifier que la pollution de l’air par les pesticides en Gironde demeure une menace sanitaire également bien réelle. C’est un problème de santé publique majeure depuis des années pour la population girondine et en particulier chez les jeunes pour qui les pathologies cancéreuses restent une des principales causes de mortalité. Nous souhaitons par cette action que les jeunes puissent se renseigner auprès des collectifs luttant contre l’utilisation massive des pesticides chimiques de synthèse dans l’agriculture et se mobiliser sur ces questions. En Gironde, la Chambre d’agriculture a élaboré une "Charte du bien vivre ensemble", adoptée par la préfète Buccio le lundi 29 juin 2020, où ces distances peuvent être réduites respectivement à 5 mètres et 3 mètres, dans le cas où l’agriculteur respecte les engagements de la charte. Quels sont ces engagements ? Tout à fait simples : être équipé d’un pulvérisateur performant permettant de contrôler la dérive d’épandage, se tenir informé des dangers des produits, s’équiper d’outils de mesure de vent... Dans ce département, tristement connu pour être un des premiers utilisateurs de pesticides en France, avec 3900 tonnes utilisées en 2019 et le plus gros acheteur de glyphosate avec un ratio de 1,06 kg/ha, les décisions sont toujours et encore « au rabais » d’un point de vue environnemental.

Devant la porte du Lycée Montaigne à Bordeaux, cours Victor Hugo

Ainsi le projet région VITIREV est mis en avant avec des chiffres ambitieux de réduction de l’utilisation des pesticides d’ici à … 2030. Mais que valent ces engagements de principe ? Que valent ces plans et autres projets de réduction de pesticides toujours pourvus de pourcentages de réduction et de dates butoirs qui n’engagent que celles et ceux qui y croient ? Face aux menaces pesant –vraiment– sur la santé humaine à cause de pratiques agricoles d’un autre temps, face à l’effondrement démographique des populations d’insectes pollinisateurs des cultures et des plantes de la nature, il faut plus que des « engagements de principe ». Et il faut des décisions courageuses face aux multiples pressions des lobbys. Il faut des plans massifs de conversion de la viticulture vers un modèle de culture biologique, permettant à l’air de Gironde de s’assainir et aux riverains de vivre librement, sans crainte pour eux et leurs enfants. Autrement dit, passer des engagements de principe à l’action sur le terrain. Pourquoi continuer à surproduire un bien de consommation non prioritaire (1/5 de la production viticole bordelaise en 2019 est restée invendue) alors que l’agriculture biologique plus respectueuse des hommes et du vivant permet une valorisation de la production, des emplois et une meilleure résilience face à certains aléas climatiques ? Les groupes Extinction Rebellion Bordeaux, ANV Cop 21 Gironde et Youth For Climate resteront mobilisés sur la thématique des pesticides en Gironde. Nous nous associons et soutenons les luttes locales portées par Alerte Pesticide Haute Gironde et le collectif Info Médoc Pesticide, et également les activistes anti-chlordécone aux Antilles Françaises.

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda