Retraite

Delevoye a démissionné et il ne pouvait en être autrement et on voit bien comment est le Nouveau monde presque pire que l’Ancien, car avancé comme défense un oubli qui porte sur 38 000 euros sur une première rémunération et 15 000 sur une deuxième en omettant les avantages que procurent la kyrielle de mandats bénévoles avec déplacements, hébergement, nourriture, cadeaux divers et on en passe. Suite à ces révélations, c’est Macron qui risque d’être obligé de battre en retraite car le discrédit est considérable et le risque de voire défiler des pancartes avec "Delevoyou" reste très important du type "Retirer la réforme Delevoyou". Il serait sage de reprendre tout à zéro et remettre toutes les parties prenantes autour de la table en fixant des objectifs clairs, mais pour l’homme pressé qu’est Macron ce n’est sûrement pas envisageable et c’est son manque de modestie qui est son pire ennemi. Il va avoir du mal à trouver l’oiseau rare comme remplaçant dans la tourmente où il en est avec son gouvernement ou de l’aveu d’un député LaRM plus personne ne sait où ils en sont avec cette fichue réforme. Les deux ans de tractations risquent d’être lettres mortes car tout va être entaché du sceau de la suspicion. C’est encore un des soutiens de la première heure à Macron qui risque de se retrouver en examen, peut être même en prison, ne dit-on pas : Qui se ressemble, s’assemble, alors attendons la suite.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda