Top 5 des édifices historiques de Bordeaux

Bordeaux est la ville de province qui possède les plus d’édifices protégés. La métropole bordelaise ne compte pas moins de 362 monuments ayant une protection au titre des monuments historiques. Elle possède un patrimoine architectural incroyable. Plus d’un tiers des édifices historiques de la Gironde sont concentrés uniquement à Bordeaux.

L’équipe de rédaction de Bordeaux Gazette a décidé de vous présenter un Top 5 des plus célèbres et historiques monuments de la belle endormie. Qu’on le veuille ou non, histoire rime avec religion. Ainsi, les lieux historiques de la ville sont pour la plupart des lieux de culte.
La cathédrale Saint-André
Située dans le cœur du centre ville bordelais, place Pey-Berland, la cathédrale Saint-André est probablement le monument le plus célèbre de Bordeaux. C’est véritablement le lieu de culte le plus imposant de la ville. Il s’agit de l’église-cathédrale de l’archidiocèse de Bordeaux. Ce terme religieux assez complexe désigne une circonscription ecclésiastique – relatif à l’Église- placée sous la juridiction d’un archevêque. Elle est consacrée à la fin du XI ème siècle par le pape de l’église catholique. Ensuite reconstruite entre le XII et XVI ème siècle, la cathédrale Saint-André accueille plusieurs mariages royaux comme celui d’Aliénor d’Aquitaine ou encore celui d’Anne d’Autriche. On désigne cet édifice comme une cathédrale à l’architecture gothique voir gothique angevine. Les caractéristiques spécifiques de ce dérivé du style gothique classique sont apparentes sur les voûtes. Des voûtes au profil relativement bombé. Depuis sa construction, la cathédrale Saint-André subit de nombreuses dégradations et fut restaurée a plusieurs reprises. Classé monument historique en 1862, ce monument mythique de Bordeaux est lui aussi depuis 1998 entré sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Basilique Saint Seurin

La Basilique Saint-Seurin
Construite au début du XI ème siècle, la basilique Saint-Seurin de Bordeaux est une basilique mineure. On parle de basilique mineure comme un titre donné à certaines églises catholiques. Ce terme a émergé dans des monuments où l’architecture y est particulière. On distingue, sans rapport architectural, les basiliques mineures aux basiliques majeures situées uniquement à Rome. Par exemple la célèbre Sagrada Familia de Barcelone est considérée comme une basilique mineure.
Bâtie sur une nécropole antique -vaste cimetière- où l’on peut dès le IV ème siècle y retrouver des sépultures chrétiennes, la basilique Saint-Seurin prend lors de sa construction la forme d’une église romane. De ce vaste édifice roman subsistent encore le porche, le chevet ou encore la base du clocher. Réputée notamment pour ses nombreux vitraux religieux et historiques, la basilique Saint-Seurin, localisée place des Martyrs de la Resistance est depuis 1840 classée monument historique de France et même au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Saint Michel

La basilique Saint-Michel et sa flèche
Édifice le plus majestueux de la ville de Bordeaux, la basilique Saint-Michel, du haut de ses 114 mètres est célèbre dans tout l’hexagone. C’est l’un des principaux lieux de culte catholique de la ville de Bordeaux et même du Sud-Ouest de la France. Sa construction fut extrêmement longue. Elle commence au XIV ème siècle sous les ordres du roi Louis XI, et se termine deux siècles plus tard. A cause de son opulence et de sa hauteur, la basilique Saint-Michel, devenue basilique mineure en 1903 voit son architecture abîmée régulièrement au fil du temps. L’édifice souffre par exemple des conséquences du tremblement de terre qui touche la belle endormie en 1759. Plus tard lors de la seconde guerre mondiale en 1940, des bombardements brisent une partie des vitraux de la basilique. Ce monument incontournable de Bordeaux, placé dans un quartier emblématique de la ville est caractéristique du style gothique flamboyant. Ce dernier est symbolisé par une apparence onduleuse et un jeu de courbes et de contre-courbes qui établissent un rythme du bâti. La basilique Saint-Michel, classée monument historique en 1846 demeure également depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

La Grosse Cloche

La grosse cloche de Bordeaux
La grosse cloche de Bordeaux est l’un des très rare monuments civils - avec la porte Cailhau - que la ville de Bordeaux conserve du Moyen-Age. Cette cloche est le beffroi de l’ancien hôtel de ville. Le terme de beffroi désigne un ouvrage de charpente qui supporte une ou des cloches tout en leur permettant d’être mouvantes. Autrefois, on attribuait le nom de beffroi aux tours renfermant les cloches de la ville. La cloche de Bordeaux est édifiée au XV ème siècle sur les restes de l’ancienne porte Saint-Eloy sous laquelle passaient les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est pour cela que la célèbre rue Saint-James se nomme ainsi. Saint-James étant le nom gascon de Saint-Jacques. Ce monument historique de la ville est constitué de deux grandes tours de 40m de haut, reliées par un bâtiment central. Historiquement, les bordelais ont toujours été très attachés à cette cloche. La cloche actuelle, fabriquée en 1775 pèse environ 7 800 kilos. En raison de son poids et des dangers potentiels, la cloche ne sonne jusqu’en 2016 que 5 fois par an. Désormais on peut également l’entendre retentir tous les premiers dimanches du mois. L’édifice est répertorié monument historique depuis 1886. La cloche à son tour depuis 1991 est elle aussi classée monument historique à part entière.

Sainte Croix

L’église Sainte Croix ou Abbatiale Sainte Croix
Située tout près du conservatoire de Bordeaux, place Pierre Renaudel, l’église Sainte Croix était autrefois une abbaye. L’église actuelle est construite à la toute fin du XI ème siècle, remplaçant une abbaye plusieurs fois détruite, fondée à l’époque mérovingienne au VII ème siècle. C’est l’ancienne abbatiale - église construite pour une abbaye - d’un monastère bénédictin, rattachée à l’Ordre de Saint-Benoit. L’Ordre de Saint-Benoit ou l’Ordre des bénédictins représente une fédération de monastères ayant adopté la règle de Saint-Benoit qui a pour but fondamental de l’existence, la recherche de Dieu. L’abbaye originale est mise en morceaux une première fois par les Sarrazins au XIII ème siècle puis une seconde fois par les raids normands du XI ème siècle. L’église abbatiale est donc construite à la fin du XI ème siècle. D’un style architectural romain, cet ancien monastère de culte catholique restauré par Paul Abadie au XIX ème siècle, demeure classé monument historique de France depuis 1840. Il subsiste désormais au rang d’église paroissiale.

Ecrit par Charly Chateau


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda