Albi

Une dernière soirée très rock

Le dimanche 7 juillet 2019, la ville d’Albi, s’est transformée en temple du rock, avec la venue de 3 groupes historiques et totalement incroyables. Ce dernier jour affichait une nouvelle fois complet, avec 16 000 festivaliers tous vêtus des tee-shirts noirs avec les logos rock, et prêts à en découdre avec les sons des guitares, et des batteries.

La scène de Pratgraussals, a d’abord accueilli le groupe britannique « Procol Harum » formé en 1967, dont tout le monde connaît la fameuse chanson «  A whiter shade of pale » qui fût un tube planétaire. Le leader Gary Brooker, avec son synthétiseur, et sa voix si atypique, a enchainé les morceaux avec son groupe pendant 1h15. Fort de 14 albums, dont le dernier en 2017 après 14 ans d’absence, les Procol Harum ont assuré un concert sans artifice, ni extravagance, mais avec un sensibilité extrême. Quelques mots en Français pour remercier un public fidèle, provoque l’ovation de ce groupe légendaire.

Procol Harum au Festival Pause Guitare

Pour la suite de la soirée, c’est le groupe de rock américain crée en 1976, « TOTO » qui a transformé Albi en rockeurs, et en choristes notamment sur les chansons « Rosanna », « Hold the line ». Les célèbres solos du guitariste Steve Lukather ont fait sensation, tout comme les coups de batteries de Shannon Forrest et la voix du célèbre leader Joseph William. Les immortels enchainent les 15 morceaux prévus pour finir en apothéose par le légendaire « Africa » que le monde entier connaît. Avec des lumières sublimes, et un décor impressionnant, le festival peut se réjouir d’avoir pu faire Toto au festival .

Festival pause Guitare 2019
Le groupe Toto

Le dernier concert de la soirée et du festival, était certainement le plus attendu. Le chanteur Klaus Meine, les deux guitaristes Rudolf Schenker et Matthias Jabs, le bassiste Pawel Maciwoda, et le célèbre batteur Mikkey Dee, ont offert un show spectaculaire. Rarement le jeu de lumière, et une osmose entre un groupe et un public fût aussi fort. Un jeu de scène parfait, très bien rodé, pour le groupe allemand « Scorpions » . Un concert de 1h30, 17 chansons dont les fameuses « Holiday », « Wind of change » et le fameux rappel avec « Rock you like a hurricane », et le délectable « Still loving you ». Le concert déjà énorme, le fût encore plu quand Mikkey Dee, effectue un solo de 8 minutes avec sa batterie en lévitation 5 mètres au dessus de la scène. Avant de quitter la scène, le groupe fait plaisir au public en offrant une cinquantaine de médiators, baguette de batterie, etc.

Cette 23ème édition de Pause Guitare se termine donc avec un concert épique, et un nouveau record de 84 000 festivaliers sur 6 jours.

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda