Pessac

Violences à Pessac : armement de la police, caméra de vidéo protection, adultes-relais…

Ce mercredi 13 janvier se tenait un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) exceptionnel à l’hôtel de ville de Pessac. A cette occasion, le maire de la ville monsieur Franck Raynal et la directrice de cabinet de la Préfète madame Delphine Balsa ont annoncé les décisions prises lors de ce conseil concernant la sécurité des quartiers de Saige et Châtaigneraie-Arago.

Violences inédites du 31 décembre
Initialement prévu de 16h à 18h, ce Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance s’est dans les faits terminé à 18h30, preuve en est que le sujet a fait l’objet de longues réflexions. Et pour cause, suite aux agressivités de la Saint-Sylvestre dans ces deux quartiers et à l’atmosphère qui y règne depuis quelque temps, il semblait essentiel de se réunir afin de trouver des solutions pour les jours ou mois à venir. En effet, si le désordre s’installe souvent les nuits des 31 décembre, la nuit du nouvel an de 2020-2021 a été bien plus mouvementée et violente qu’à l’accoutumé. Et le couvre-feu n’y aura pas changé grand-chose. Les habituelles voitures brûlées de début d’année ont « laissé la place à de vraies embuscades avec tirs de mortier dirigés directement contre les forces de l’ordre, policiers nationaux et municipaux. Une voiture de police municipale a même été aspergée d’essence et incendiée » selon Franck Raynal dans son communiqué du 1 er janvier 2021. Par miracle, aucun policier n’a été blessé, mais le maire de Pessac le souligne : « Il en va différemment des blessures psychologiques et morales ». Il en est de même pour les habitants de ses quartiers sensibles qui subissent ce climat de tension et cette dégradation de la sécurité et de la tranquillité. C’est pour toutes ces raisons que ce CLSPD exceptionnel a été mis en place. Franck Raynal tire la sonnette d’alarme, car «  nous ne pouvons pas accepter cette situation de banalisation de la violence qui fait suite à la banalisation des incivilités sur fond de trafic de drogue au vu et au su de tous  ».

Vue d’ensemble de la réunion du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

La police municipale armée
Cette réunion a rassemblé une quarantaine de personnes, unissant la police municipale, régionale et judiciaire, mais aussi les citoyens et membres d’associations locales ou encore l’éducation nationale. Le tout co-présidé par la directrice de cabinet de la Préfète Delphine Balsa, la Procureure de la République Frédérique Porterie, et le Maire, Franck Raynal. Le premier axe de réponses de ce conseil a été la sécurité. Pour renforcer cette sécurité, plusieurs propositions ont été énoncées. Tout d’abord le renforcement de la police municipale notamment la création d’une brigade municipale de six îlotiers, mais aussi d’une brigade anticriminalité dédiée à la Division Ouest, d’une unité d’enquête pour le traitement des affaires de stupéfiants et d’une unité cynophile (agents accompagnés de chiens). Cette réorganisation va permettre « plus de réactivité, plus de spécialisation et plus de proximité » nous assure la directrice de cabinet de la Préfète. Si besoin est, elle a aussi précisé que les unités de force mobile présentent lors du 31 décembre pouvaient revenir. Un nouveau poste de police, sur le site du centre commercial de Châtaigneraie-Arago, devrait lui aussi arriver bientôt afin de renforcer la proximité et les contacts entre habitants et commerçants. Autre point de protection abordé : l’armement de la police. Si le policier le souhaite, tout en respectant les dispositions réglementaires de formation et d’entraînement, alors celui-ci détiendra une arme létale et non plus un simple pistolet à impulsion électrique. Enfin dernier point énoncé : la caméra de vidéo protection, qui va poursuivre son installation grâce à l’aide de l’Etat (en 2019 déjà, 50 000 euros avaient été alloués à ce projet) avec en parallèle la vidéosurveillance des espaces résidentiels par Domofrance.

Frank Reynal, maire de Pessac et Frédérique Porterie, procureure de la République

La prévention et l’accompagnement des plus jeunes
L’autre axe de réponse donnée par le CLSPD concernait le volet préventif. On constate une détresse chez les familles, une perte d’autorité et de respect, souvent chez les jeunes bien que le maire de Pessac précise ses propos : « Qui étaient les fauteurs de troubles ? Toujours les mêmes, qualifiés en général pudiquement de « jeunes » comme si tous les jeunes étaient forcément violents et brutaux ». Mais lorsque l’on constate que le quartier Châtaigneraie-Arago est le plus jeune de la métropole, on comprend alors combien la jeunesse est un enjeu majeur de ses quartiers sensibles. C’est la raison pour laquelle, en plus des sept adultes-relais présents sur ces quartiers, deux autres viendront en soutient d’ici peu, « afin que les jeunes n’aient pas que pour modèle des modèles de délinquance » s’exprime Franck Raynal. Ils serviront notamment de soutien aux familles, pour aider les parents qui auraient perdu confiance et qui seraient en difficulté d’exercice d’autorité. Un besoin aussi associatif qu’il est important de renforcer pour permettre une certaine fédération et l’apprentissage de valeurs, notamment grâce au sport. Il y aura donc un aménagement avec Domofrance d’un nouvel espace jeunes dédié aux 12/18 ans géré par le centre social. Une réflexion sur la place et le rôle de médiateurs associatifs a également été engagée. Mais le maire de Pessac s’est voulu rassurant en précisant bien qu’il ne s’agissait que « de quelques dizaines de délinquants qui pourrissaient la vie milliers d’habitants » et que bien que la situation était grave, elle n’était pas désespérée. Il a terminé sur ces quelques mots chargé d’espoir : « Rien n’est perdu, nous sommes tous acteurs ! ».

Ecrit par Noémie Renard


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda