Rendez-vous aux jardins remarquables du château de Mongenan

Un jardin est, par essence, un lieu d’enchantement et de métamorphose. Vert le matin, doré sous le soleil de midi, alangui au crépuscule, il récompense le jardinier par des gestes minuscules ou grandioses : une petite feuille qui nait, un parfum d’oranger qui jaillit, un jasmin qui s’apprête à fleurir.
Deux jardins participeront cette année à Portets aux fameux Rendez-vous fixés les 8 et 9 juin par le Ministère de la Culture. Le ravissant jardin anglais de la Maison Blanche et celui de Mongenan, composé de trois parties également classées Monument Historique comme le château et ses collections. Mongenan qui poursuivra sa distribution de graines introuvables en jardineries et de boutures de rosiers anciens le lundi 10 juin. Pour ces trois journées exceptionnelles de distribution gratuites de plantes, le château de Mongenan sera ouvert de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. L’entrée restera payante à 10 €, avec visite du musée et dégustation.
Pour nouer le dialogue avec ce jardin d’exception, il est bon d’en obtenir la posologie tant la symbolique baroque et maçonnique s’y mêle harmonieusement aux théories novatrices de Linné et de Rousseau.
Peut-on vraiment jardiner sans savoir comment vivent les plantes, sans entrer en dialogue avec elles, sans comprendre leur langage qui n’est pas si subliminal que cela ? Un jardin qui a bientôt trois siècles d’existence exprime des quantités de sentiments et d’évènements. L’époque de sa création, la goût du propriétaire, l’amour que les plantes lui rendent, même si, exténuées, elles sont arrivées il y a très longtemps de très loin. Leur acclimatation, la place qu’elles ont choisie, le dialogue qu’elles ont su nouer avec leurs voisines méritent quelques explications.
A Mongenan, elles seront fournies par trois guides du SIGM, cette association brédoise qui, sur les pas de Montesquieu, entraine depuis bien des années les amateurs de patrimoine à aimer les moulins, les fermes endormies, les arbres centenaires, les châteaux opulents, la littérature, les vins et les jardins. La botaniste Nicole Puisné dispensera tous les conseils de semis , de bouturage, de plantation tandis que Brigitte Dubern et Christiane Espeut expliqueront les difficiles conceptions de l’harmonie maçonnique des jardins imaginés jadis selon les rythmes ténébreux de la Cabale. Le musée sera naturellement accessible pour admirer les herbiers de Rousseau et ces tissus du XVIII° siècle qui ont permis aux élégantes de porter un jardin sur elles, été comme hiver, comme un hommage parfumé au bonheur de vivre. Son parcours commenté, dure une petite heure ou plus ou moins, selon l’appétit des visiteurs.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda