Bordeaux

Catherine Frot et Christian Vincent à Bordeaux pour l’avant-première des "Saveurs du Palais"

Une salle comble pour venir assister à cette avant première des "Saveurs du Palais" et un public ravi du film qu’il venait de voir. Bordeaux a toujours réservé un excellent accueil à Catherine Frot et là, il a découvert quelque chose de pas banal avec cet adaptation libre de la vie de Danielle Mazet Delpeuch servi par un réalisateur de talent passionné de cuisine Christian Vincent. Comme le souligne Etienne Comar co-scénariste producteur délégué à l’origine du film "C’est dans la vrai vie qu’on rencontre les plus belles histoires".

Le film


Pour Etienne Comar qui est aussi le co-scénariste de "Des hommes et des Dieux" tout est parti d’un portrait écrit par Raphaëlle Bacqué dans le journal Le Monde consacré à Danielle Delpeuch et à son séjour au service de François Mitterrand. Si le rôle de Danielle sous le nom d’Hortense Laborie est tenu par catherine Frot, le côté le plus original du film c’est Jean d’Ormesson dans le costume du président dont il ne partageait pas les orientations politiques mais avec qui il avait de longues conversations.
Synopsis  : Hortense Laborie est une cuisinière réputée qui vit dans le Périgord. A sa grande surprise, le Président de la République la nomme responsable de ses repas personnels au Palais de l’Elysée. Malgré les jalousies des chefs de la cuisine centrale, Hortense s’impose avec son caractère bien trempé. L’authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président, mais dans les coulisses du pouvoir, les obstacles sont nombreux…
Sortie le 19 septembre
Réalisation Christian Vincent
Scénario Etienne Comar & Christian Vincent
Avec Catherine Frot, Jean d’Ormesson,
Hyppollyte Girardot, Arthur Dupont,
Jean-Marc Roulot, Arly Jover,
Brice Fournier, Joe Sheridan,
Philippe Uchan, Laurent Poitrenaux,
Hervé Pierre, Louis-Emmanuel Blanc,
David Houri, Nicolas Chupin

Catherine Frot et Christian Vincent


Face à la salle
photo Bordeaux Gazette - Mireille Rajoely

Si le truc de Christian Vincent c’est la cuisine par contre ce n’est pas celui de Catherine Frot qui confesse : "il n’y a pas de tradition culinaire dans la famille de la part de ma mère, de ma grand-mère, je suis paresseuse en cuisine. Pour faire illusion j’ai appris, mais je ne sais pas faire grand chose en cuisine" par contre elle avoue : "j’adore manger et j’aime les bonnes choses, je suis épicurienne". Elle a du reste particulièrement apprécié le repas prie chez Jean-Pierre Xiradakis avant de venir retrouvé le public à l’UGC. C’est Pierre Benard qui a animé le débat pour cette soirée, et qui, pour ouvrir le dialogue a demandé à Catherine Frot comment on arrive dans ce film ?
Catherine Frot :"J’avoue que je me suis retrouvée dans le film sur le scénario que Christian m’a proposé. Je me suis dit, là il y a quelque chose, il y a un personnage un peu mystérieux, une espèce d’aventurière, quelqu’un de passionné dans son travail. Je me suis dit effectivement, il va se passer quelque chose. J’ai rencontré la femme, la vraie dame, là j’ai eu un coup de cœur absolu, elle était hors du commun, merveilleuse, elle m’a profondément inspiré et voilà ! Il y a une science de la cuisine chez elle qui est le fruit de toute une tradition. J’ai tenté d’être à la hauteur de ce mystère la. C’est un personnage hors du commun"
Christian Vincent : Je suis allé passé trois jours chez elle et tout de suite elle m’a mis dans le bain, je suis passé à la casserole. C’est vrai que le personnage dont on s’est inspiré est une femme assez étonnante.
Pierre Benard : La cuisine c’est quelque chose que vous connaissez ? Il y a aussi un parti pris de cinéma entre ces deux vies du personnage.
Christian Vincent : Moi ce qui m’a frappé parce qu’on a parlé de son côté aventurière, c’est qu’après avoir travaillé à l’Elysée, elle a postulé pour aller travailler dans les îles que personne ne connaît, elle est allez à 12.000 kilomètres sur un îlot volcanique où il y a un bateau qui vient tous les 4 mois. A partir de là j’ai pensé qu’il y avait un film possible. Elle vient du Périgord, elle n’est pas passé par le sérail, elle n’a pas fréquenté les grands noms de la cuisine. Elle n’était pas du tout préparé à ça et elle a relevé le défi, C’est ce qu’on voit dans le film.
Dans la salle : Pouvez vous nous dire quelque mot de votre rencontre avec Jean d’Ormesson.
Catherine Frot : C’était très sympathique, je ne sais pas comment vous dire. Quand on le voit à la télé il a un espèce de plaisir tout à coup à être tenté d’être acteur. C’est un rêve qu’il avait, a un moment il a voulu jouer du Guitry m’a t’il dit et puis donc voila. C’était franchement étonnant de voir ce vieux monsieur (dit avec beaucoup de respect) si cultivé, connaissant tellement de choses, partageant avec une grande simplicité notre activité en demandant : Où je me mets ? etc.. acceptant un dialogue, une construction simple, franchement c’était assez étonnant.

Catherine Frot
photo Bordeaux Gazette - Mireille Rajoely


Christian Vincent : Jean, il est encore mieux que ce que l’on peut dire. Moi, je le connaissais pour l’avoir vu comme ça à la télévision. Je ne connaissais pas son œuvre, mais quand il a été question de choisir le comédien pour incarner le Président de la République au tout début je m’étais posé la question : est-ce qu’il faut prendre un comédien ou plutôt chercher du côté des grands intellectuels ? On avait eu un petit peu peur et on a dit on va prendre un comédien. Deux ou trois jours avant qu’on parte, il nous a lâché, il jouait au théâtre, c’était compliqué. On s’est réuni avec les producteurs, et çà se passe parfois comme ça sur les films, on a passé en revue des noms, celui de Jean est apparu, c’est vrai qu’entre Mitterrand et lui c’est une drôle d’histoire, politiquement ils étaient très opposés mais il se voyaient régulièrement. Quand on a proposé le rôle à Jean , il nous a dit qu’il en rêvait depuis toujours et il a trouvé savoureux ce rôle. C’est un Monsieur charmant,modeste.
Les Saveurs du Palais, un film dont on reparlera surement.

Bande annonce Les Saveurs du Palais

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda