Bordeaux

Exposition témoignage à la Halle des Chartrons

Aujourd’hui en Chine, ils sont cent millions à être menacés parce qu’ils pratiquent le Falun Gong qui est une école de Qigong chinoise bouddhiste. Falun Gong n’a pas de forme d’organisation fixe, il ne peut être, ni contrôlé, ni dirigé et, depuis le 22 juillet 1999, il est officiellement interdit. L’exposition est destinée à faire connaître le sort réservé aux pratiquants du Falun Gong et s’appuie sur l’Art Zhen-Shan-Rehn qui est un art profondément inspiré dont la signification en français est "authenticité-bienveillance-tolérance".

Historique

Brigitte Guiraud, organisatrice ; Chantal Bourragué, députée de la 1ère circonscription ; Hanna Stekelorom de l’association "La voix de l’Espoir" et Marie, Man Kiang TCHEN, directrice de l’association "La voix de l’Espoir"
photo Bordeaux Gazette - Jean-Sébastien Dufourg

Cette exposition est une fenêtre ouverte sur un fait de société poignant et d’une grande importance qui est largement passé sous silence, surtout en Chine et les autorités n’aiment pas qu’on en parle où que ce soit, d’où la difficulté à produire cette exposition. A travers cette exposition, les artistes nous dévoilent, d’une part le sort dramatique réservé à une partie de la population chinoise et, d’autre part, elle rend hommage à l’intemporalité de l’art "divin". En effet cette exposition raconte à travers ces œuvres sur toile la beauté de la pratique spirituelle du Falun Gong (Falun Dafa) et, en même temps, la cruauté de la persécution que les pratiquants du Falun Gong subissent de la part du régime. Pour la plupart, ils sont emprisonnés, voire torturés pour certains à qui on demande d’abjurer la pratique avec un cérémonial digne de l’Inquisition, mais beaucoup servent à fournir des organes que l’on prélève alors qu’ils sont vivants. Bien sûr le régime laisse le moins de trace possible afin que cela soit difficile à prouver, mais parfois les langues se délient. C’est ainsi que des milliers de décès suite à la torture et à des traitements inhumains ont été documentés.

Explications devant un tableau
photo Bordeaux Gazette - Jean-Sébastien Dufourg


L’exposition
Elle est composée de 63 œuvres qui sont regroupées par thèmes qui sont dans l’ordre :
L’arrivée du seigneur Bouddha
La beauté du Xiulian*
Persécution en Chine
Résistance non violente
Rétribution karmique
Le salut - La grâce infinie de Bouddha
Le point de non retour
Ces œuvres ont été réalisées par un groupe d’artistes en majorité chinois qui partage une même vision sous l’impulsion du peintre et sculpteur Kulun Zhang, exilé au Canada. La partie la plus importante de l’exposition au centre de la Halle est consacrée à la persécution en Chine avec des tableaux sur toile d’une force saisissante dont le" Tragédie en Chine" de Li Yuan qui a été primé. Marie Tchen la directrice précisait : " Je remercie Mr Juppé d’avoir eu le courage de laisser présenter cette exposition à Bordeaux car on cherche plutôt à nous faire taire."
*terme traditionnel qualifiant l’élévation spirituelle (Xiu) et le travail sur le corps (Lian)
Halle des Chartrons jusqu’au 26 mars

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Nous suivre sur Facebook

Agenda