Bordeaux

L’ultime meeting du troisième homme

Vincent Maurin est crédité par les sondages de 7% et il aimerait bien décrocher le petit pour cent supplémentaire qui permettrait de faire élire Jérôme Gratchoff. Il a réuni une dernière fois à la salle Tachou des électeurs qui le soutiennent dans son combat et il a fait le point sur sa campagne en présence de sa colistière Anne Druais qui devrait logiquement le suivre au Palais Rohan.

Vincent Maurin a passé en revue les 19 points qui ont nourri ses propositions de campagne pour cette dernière réunion. Il a dénoncé la manipulation d’Alain Juppé qui a réduit fortement le nombre de conseils de quartiers pour les calquer sur un modèle cantonale plus favorable a ses vues en le mettant moins en difficulté et qui sur certaines réunion à Bacalan était ressorti "en chaussettes" comme l’a spécifié l’orateur. Vincent Maurin et Anne DruaisPour le candidat du front de gauche la notion de quartier devrait être délimité par les habitants eux mêmes et pour lui la notion de Bordeaux Maritime ne veut rien dire. Déjà la notion Bacalan est bien au delà d’une entité car entre les Chartrons et Brandenbourg il y a peu de points communs. Il est revenu sur la desserte du quartier par le tram ou on avait proclamé "haut et fort" que la desserte redeviendrait normale après la remise en état des rails du pont tournant mais qui en fait n’a permis de gagner que quelques minutes sur le cadencement des rames qui restent au rythme de 1 sur 2 voire sur 3 de celles qui arrivent aux Bassins à flot. Il a à nouveau plaider en précisant qu’il n’aurait de cesse que le projet aboutisse de voir rénovée l’estacade du port de Bacalan pour que le Batcub accoste en soulignant que ce serait le seul vrai point intermodal de Bordeaux qui avec le parking de dissuasion permettrait de prendre soit le bateau soit le tram soit le bus à Bradenbourg. Il a refait une proposition qui lui tient aussi à cœur avec le chemin de Garonne qui ne serait plus une route comme la demande en avait été faite qui longe le bord de Garonne rive Gauche mais une piste cyclable. Il a reformulé son opposition au stationnement payant et il a précisé que quand on envisage l’accueil de 15.000 personnes il faut penser à une voirie adaptée et l’étranglement de la rue des étrangers risque de devenir très dangereux à terme. Il y a fort à parier qu’on rognera sur le H 36 alors qu’il était simple de reculer l’implantation des immeubles. Vincent Maurin et Jérôme Gratchoff Il n’a pas manquer de faire remarquer que la proposition de tram-train traversant la Garonne qui avait bien fait rire il y a quelques années est en train de se réaliser avec le pont Bacalan Bastide. Il n’a pas manqué non plus de faire remarquer que l’on déplace Decons de 150 m avec les nuisances liés à la récupération des métaux alors que le maire refuse l’activité de refit sur les Bassins à flot mais il a noté le fléchissement de la position du maire sur le sujet. Il a démontré ainsi qu’en étant à l’écoute de la population on mettait le doigt sur un certains de nombre de dysfonctionnements qui ont particulièrement embarrassé la mairie. Il s’est félicité que la salle Tachou soit une salle municipale qui permet d’accueillir des réunions politiques mais qui avec sa scène, ses dépendances et ses cintres devraient pouvoir accueillir des spectacles et être mieux utilisées. Il est certain qu’une fois élu il lui restera beaucoup à dire et à faire.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda