Bordeaux

"La Dame de Pique" de Piotr Ilitch Tchaïkovski

Tchaïkovski est un compositeur russe ( 1840 1893) éclectique. Son œuvre, d’inspiration plus occidentale que celle de ses compatriotes contemporains, intègre des éléments occidentaux ou exotiques, mais ceux-ci sont additionnés à des mélodies folkloriques nationales. Tchaïkovski compose dans tous les genres, et c’est son frère cadet Modeste Ilitch Tchaïkovski qui a écrit le livret de cet opéra, mais il n’a pas écrit que pour lui.

Quand le jeu détruit l’amour
Tiré d’un beau roman de Pouchkine, c’est l’opéra des passions romantiques : Hermann, un jeune officier sans fortune est amoureux d’une jeune femme Lisa, petite fille d’une vieille comtesse qui a été autrefois une joueuse effrénée et qu’on dit détentrice d’un secret infaillible pour gagner aux cartes. Lisa, bien que fiancée au prince Eletzky, est elle aussi brûlante d’amour pour Hermann. Mais la passion du jeu, l’obsession du jeu vont détruire cet amour et briser trois vies. La violence d’un lyrisme exalté, la puissance dramatique des scènes, le feu ravageur des consciences qui s’y déploie font de cette Dame de pique une des partitions les plus intenses de l’opéra russe, en même temps qu’elle dessine un superbe hommage à Saint-Pétersbourg. Dans une mise en scène très esthétique de Gilbert Deflo, ce tourbillon des passions habite le spectacle d’un bout à l’autre hanté par les voix ardentes de Misha Didyk, Emily Magge ou notre grand baeyton français Ludovic Tézier. Direction la Russie romantique !
Alain Duault
Synopsis
A Saint-Pétersbourg au XVIIIème siècle. Hermann cherche à conquérir Lisa dont la grand-mère est une vieille et étrange Comtesse réputée pour avoir fait fortune grâce à un secret lié à trois cartes qu’elle a rapportées de France.
Le désir d’Hermann de découvrir le secret de la Comtesse se confond avec son amour pour Lisa, qu’il rejoint dans sa chambre, la nuit même. Mais sa quête vire à l’obsession : incapable de soutirer son secret à la vieille comtesse, qui meurt sous ses yeux terrassée par la peur, Hermann abandonne Lisa, bientôt acculée au suicide. Il ira se perdre au jeu, persuadé de connaître le secret des trois cartes révélé par le spectre de la Comtesse. Mais il se tuera à son tour, sous l’emprise d’une folie dévastatrice.
Grand théâtre du Liceu de Barcelone
Direction Musicale
Michael Boder
Mise en scène
Gilbert Deflo
Distribution
Lisa  : Emily Magee
Hermann  : Misha Didyk
Tomsky/Zlatogor  : Lado Ataneli
Le prince Eletzky  : Ludovic Rézier
La Comtesse  : Eva Podlés
Pauline  : Elena Zaremba
Chekalinsky  : Francisco Vas
Tsurin  : Alberto Feria
Chaplitsky  : Mihail Vekua
Narumov  : Kurt Gysen
La gouvernante  : Stefania Toczyska
Masha  : Claudia Schneide
Prilepa  : Michelle arie Cook

Jeudi 8 novembre
19h45 précises
Durée du spectacle
3h 44 / 2 actes dont 2 entractes de 20 minutes

Le mois de décembre sera exceptionnel pour Viva l’Opéra avec 3 séances ( 2 opéras La Chauve-Souris le 6/12, Camen le 13/12 en direct et un ballet en direct DonQuichotte le 18/12)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda