La filière semencière a joué un sale tour aux agriculteurs !

Le vote cette semaine de la loi sur l’obtention végétale à l’encontre des agriculteurs institue la généralisation d’une taxation pour être autorisé à utiliser ses propres graines comme semences et limite cette autorisation à seulement 21 espèces végétales. L’interprofession semencière, composée de sociétés commerciales, des coopératives et négoces et de représentants du syndicat majoritaire, à l’initiative et au soutien de cette loi, a joué un sale tour à l’ensemble des agriculteurs, qu’ils soient éleveurs ou producteurs de grains.

La Coordination Rurale remercie tous les députés qui ont refusé de voter cette loi qui symbolise le retour à une situation proche de celle du servage avant la révolution française. Elle déplore que les députés qui ont voté ce texte aient tant perdu le bon sens terrien pour suivre aveuglément les discours malhonnêtes du lobby semencier cautionné par un syndicalisme agricole d’État. La Coordination Rurale continuera à se battre de façon encore plus déterminée pour faire cesser le scandale de la représentation des agriculteurs au sein des inter-professions par un seul syndicat monolithe qui semble avoir oublié que son rôle est de défendre les intérêts des agriculteurs. Elle commencera par l’inter-profession semencière qui va lever les cotisations "volontaires obligatoires" tenant lieu de royalties prélevées sur le travail des paysans au profit de la filière semencière.
Il est tout de même étonnant - et regrettable - de constater que même aux États-Unis, pays de Monsanto, les semences fermières sont libres pour les variétés non OGM !
Le ministre de l’agriculture a osé transformer cette capitulation face aux firmes en victoire pour les agriculteurs en intitulant son communiqué du 29 novembre 2011 : « La France conforte un modèle de protection de l’innovation plus souple que celui du brevet ». Tout est dans l’art de communiquer !

Communiqué Coordination Rurale

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda