Bordeaux

"Le Volcan" plus facile à dire qu’ "Eyjafjallajökull"

Le film qu’est venu présenter son réalisateur Alexandre Coffre en compagnie de Valérie Bonneton s’appuie sur un fait réel qui a permis de construire cette histoire. Les fumées d’un volcan qui ont débuté le 20 mars 2010 ont paralysé le trafic aérien dans l’espace européen pendant plusieurs jours bouleversant totalement les modes de déplacements en saturant brutalement les moyens de transport terrestre. C’est sur ce fond de crise que se développe l’action de ce film.

"Eyjafjallajökull" est un nom islandais qui peut être traduit en français par « le glacier sur les montagnes proches des îles » et le nom du volcan lui même c’est l’Eyjafjöll mais comme on emploie indifféremment le même nom pour le volcan, le réalisateur a trouvé qu’utiliser "Eyjafjallajökull" était plus fun. (prononcé : éla fiatla youkoul )

Le Film


Synopsis  : Pour les voyageurs du monde entier, l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull est un coup dur. Pour Alain et Valérie, c’est une catastrophe. Car pour arriver à temps dans le petit village de Grèce où se marie leur fille, ce couple de divorcés, qui se voue l’un l’autre une détestation sans borne, va être amené par la force des choses à prendre la route ensemble.
Sortie le 2 octobre 2013
Réalisé par Alexandre Coffre
Avec Valérie Bonneton, Dany Boone
Denis Ménochet, Albert Delpy
Bérangère McNeese, Malik Bentalha

Alexandre Coffre et Valérie Bonneton


Conférence de presse délivrée au Grand Hôtel de Bordeaux & Spa par Alexandre Coffre et Valérie Bonneton qui se sont fait attendre car malheureusement leur avion avait du retard, mais il n’a pas été détourné comme dans le film dont ils sont venus parler. Le soir ils ont présenté le film devant le public de l’avant première et Valérie Bonneton a reprécisé qu’elle avait pris beaucoup de plaisie à travailler avec Dany Boon. Elle l’avait perdu de vue depuis plusieurs années car ayant déjà travaillé avec lui à ses débuts il y a 20 ans et elle l’a retrouvé comme elle l’avait connu. En ce qui concerne le personnage qu’elle incarne, même s’il est "perfide et vachard" elle précise qu’elle a vu dans la vie courante des couple se haïr à un point inimaginable alors qu’ils s’étaient adorés et elle met son attitude plus sur une position de défense que sur une véritable méchanceté. Le film les a conduit dans différentes régions d’Europe et lui a permis de découvrir des paysages magnifiques.
Le prénom de la fille que ce couple a eu en commun est Cécile et ce prénom revient comme un leitmotiv tout au long du film avec la très belle chanson de Claude Nougaro "Cécile, ma fille" que du reste Dany Boon et Valérie Bonneton interprète à un moment dans le film. C’est quelque part un hommage à un des plus grands auteur-interprète du XXème siècle.

Extrait de la Conférence de presse au Grand Hôtel de Bordeaux & Spa


Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda