Une haute saison en recul par rapport à 2013 sur le plan touristique

La crise économique et la météo ont pesé lourd sur l’activité touristique de l’Aquitaine. La moitié des professionnels du tourisme aquitain se disent satisfaits de la fréquentation de la haute saison (de mi-juillet au 17 août). Ils sont moins d’un sur deux dans l’intérieur de la région à être satisfaits.

Crise économique et météo défavorable
Ce sont les grandes villes qui ont le mieux tirer leur épingle du jeu avec un indice satisfaction de 70%, grâce aux bons scores de Bordeaux, mais aussi de Périgueux et de Pau, ces deux dernières villes ayant bénéficié du passage du Tour de France. Sur le littoral, le Bassin d’Arcachon et le littoral landais affichent un bilan plus positif que les autres destinations de la côte aquitaine. Dans l’intérieur, l’ensemble de la Dordogne et le Lot-et-Garonne enregistrent une fréquentation conforme aux attentes des professionnels, alors que la fréquentation a été moyenne pour le reste du tourisme vert.
Biarritz
La fréquentation française (51% de bonnes opinions au niveau régional) a été plus soutenue que la fréquentation étrangère, notamment décevante sur le littoral.41% des professionnels estiment que leur fréquentation a été inférieure à celle de la haute saison 2013. La baisse a été sensible dans l’intérieur et sur le littoral, alors que les grandes villes se sont maintenues au même niveau de fréquentation que l’an dernier. Les résidences de tourisme et les villages de vacances offrant des formules de vacances adaptées aux familles, conservent un niveau d’activité équivalent à celui de la haute saison 2013, mais la fréquentation des autres types d’hébergement est orientée à la baisse, tant pour les clientèles françaises qu’étrangères. Sur l’ensemble de la saison, depuis début mai, ce sont 54% des professionnels qui remarquent une baisse de leur niveau d’activité, avec une tendance plus nette à la baisse dans l’intérieur et sur le littoral.
Saint Michel de puis les quais
L’arrière saison dans les grandes villes
Le mois de septembre se présente sous de bons auspices à Bordeaux et à Pau, qui bénéficieront de l’arrière-saison touristique et de la reprise du tourisme d’affaires. Les réservations sur les marchés lointains confirment cette tendance avec une hausse attendue, pour les trois prochains mois, des arrivées en provenance d’Amérique du nord, de Scandinavie et du Japon.
Ainsi dans les grandes villes, 81% des responsables tablent sur une bonne arrière-saison (84% à Bordeaux et 75% à Pau) qui devrait accueillir plus de touristes qu’en 2013. Dans l’intérieur, quelle que soit la destination, les professionnels tablent sur un mois de septembre correct, avec un niveau d’activité équivalent à celui de l’arrière-saison 2013.
Après une saison décevante, les professionnels du littoral médocain,
du littoral landais et de la côte basque s’attendent à un mois de septembre
moyen, sans doute à peine équivalent à septembre 2013.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda