Bordeaux

Bordeaux : Quand 20 luthiers font un geste pour lutter contre la déforestation

En 2016, un groupe de luthiers a voulu créer de toute pièce une guitare remarquable qu’ils ont appelé « la dissidente ». Après l’avoir fait gagner lors d’une loterie exceptionnelle, ils ont décidé d’utiliser une partie des sommes récoltés pour planter une centaine d’arbre au sein du parc bordelais.

« La dissidente » : une concentration de savoirs faire
Sous l’impulsion du luthier bordelais Jean Raphael Guillaumie, « la confrérie des luthiers pas ordinaires » s’est penchée sur la création d’une guitare électrique « la dissidente » exclusivement réalisée avec des bois locaux respectueux de la biodiversité. Vendue en novembre 2018 lors d’une loterie en Bretagne, l’instrument de musique est tombé dans les mains d’un jeune mélomane parisien, tout à fait conscient d’avoir gagné une pièce d’exception : « J’ai eu beaucoup de chance, cette guitare est une démonstration du travail fantastique que peut faire le luthier », s’enthousiasme l’heureux gagnant. «  L’instrument a voyagé d’atelier en atelier, il y a une concentration de savoir faire tout à fait unique. On est dans l’artisanat pur », ajoute-t-il. Vingt luthiers passionnés qui ont mis sans hésitation la main à la patte, pour créer ce fabuleux objet : « le bois vient de Corrèze, les plaques sont gravées dans le Jura, la sculpture est faite près de Nantes, cette collaboration vient vraiment des quatre coins de la France, c’est ça qui est exceptionnel », s’amuse le fabriquant de guitare bordelais.

La dissidente dans les mains de Mathieu Métrau (gagnant de la guitare), un responsable espace vert du Parc Bordelais, Magalie Fronzes élue en charge des espaces verts et Jean Raphael Guillaumie luthier bordelais.

31 nouveaux arbres plantés au parc bordelais
Seulement le projet ne s’arrête pas là. En effet avec les 12.000 euros récoltés lors de la loterie Jean Raphael Guillaumie a eu l’idée de réutiliser la moitié de la somme pour planter une trentaine d’arbre dans le parc bordelais. « On a voulu créer une forme de plantation symbolique en aménageant au sein du parc un parcours de lutherie. On peut y retrouver des essences d’arbres couramment utilisées dans notre métier comme le cèdre, le tilleul ou encore le noyer » indique le fabricant de guitare. On y retrouve aussi des essences plus rares comme l’alisier, l’érable ou le sycomore. Des classes de CE1 de l’école Paul Bert ont d’ailleurs été sensibilisés à ce parcours de lutherie inédit en participant à la plantation de quelques arbres. « On tenait vraiment à démocratiser aux yeux de tous le métier de luthier tout en défendant l’artisanat » précise Jean Raphael Guillaumie. « C’est aussi une manière de pointer du doigt le phénomène de déforestation  ». Un projet environnemental remarquable et remarqué mené à la baguette par un luthier bordelais toujours prêt à faire valoir la richesse de son métier.
Le parcours découverte « les arbres utilisés en lutherie » est dès à présent accessible en visite libre au parc bordelais.

Parcours découverte

Ecrit par Jean Rinaud


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda