Bordeaux

Bordeaux : un fonds d’urgence alimentaire pour les publics fragiles

Face à la crise sanitaire grave que traverse la France, la mairie de Bordeaux mène de nombreuses actions au quotidien pour garantir la continuité de service public, protéger et sensibiliser les habitants.

Poursuivre malgré tout la distribution alimentaire
La situation des circuits d’aide s’est fortement dégradée. Moins mobilisés, les bénévoles souvent âgés ne peuvent plus intervenir en toute sécurité et les consignes de confinement rendent très complexes les distributions. Par ailleurs, la récupération et la redistribution des invendus des grandes surfaces est impossible du fait des conditions sanitaires insuffisantes en matière de tri. Le CCAS va attribuer des subventions exceptionnelles aux principales associations en charge de la distribution alimentaire encore opérationnelles à Bordeaux (répartition suivant la proportion d’usagers réellement servis par chacune d’entre elles) : 50 000 € pour la Banque Alimentaire / 15 000 € pour le Secours populaire / 10 000 € pour les Restos du cœur / 5 000 € pour Gargantua / 5 000 € pour le Pain de l’amitié / 5 000 € pour la Case / 6 000 € pour les Coursiers Solidaires.

Des aides supplémentaires
La Ville prendra également en charge les repas livrés par le SIVU, en direction d’un public très vulnérable hébergé par des associations : 130 repas par jour pour Emmaüs soit 650 €/j / 80 repas par jour pour le Diaconat soit 400 €/j / 64 repas par jour pour le CAIO qui accueille un public sans domicile à l’Auberge de Jeunesse Barbey soit 320 €/j (soit 1370 €/j pour 274 repas quotidiens). En complément, un partenariat avec Bordeaux Mécènes Solidaires, permettra de soutenir l’effort commun, avec un déblocage exceptionnel de 30 000 € issus des dons d’entreprises mécènes de cette fondation territoriale : 10 000 € seront versés à l’Atelier remuménage pour les livraisons à domicile de repas ou denrées / 10 000 € au Diaconat pour son action complémentaire en faveur de l’accueil, l’accès à l’alimentation et produits d’hygiène / 5 000€ à Ovale Citoyen pour la distribution de 100 repas par jour / 5 000 € à La Cloche pour l’orientation et accompagnement des personnes sans-abri.

Un financement participatif et soutien alimentaire aux étudiants
La mairie de Bordeaux lance aussi une campagne de financement participatif auprès du grand public avec l’aide et le soutien de la plateforme KissKissBankBank. Les dons permettront de bénéficier d’une défiscalisation. En visite ce jeudi matin à la Banque Alimentaire de Bordeaux, le maire Nicolas Florian a également lancé la coordination par la Ville, d’une plateforme alimentaire dédiée aux étudiants en situation précaire, en partenariat avec la Banque Alimentaire, la Chambre d’agriculture et le CROUS. Des paniers d’aliments seront conditionnés par la Banque Alimentaire, acheminés en vélo cargo par les Coursiers bordelais et la mairie, puis distribués aux étudiants en situation de précarité repérés par le CROUS (sites de livraison : Bordeaux centre, Campus de Carreire et Campus de Talence devant le Bordeaux Étudiants Club et devant l’Espace Santé Étudiants chaque jeudi - inscriptions auprès du CROUS : service.social@crous-bordeaux.fr ou 05 56 33 96 15).

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Génie du Sculpteur

Nous suivre sur Facebook

Agenda