Bordeaux

Chaban à guichets fermés pour la réception du LOU

Christophe Urios est en train de gagner ses paris car après avoir réalisé la performance au Matmut Atlantique avec 38 503 spectateurs, il fait le plein à Chaban permettant à l’UBB de retrouver son public qui a été le premier d’Europe.

Bien sûr il s’agit du match phare du week-end, car le second va recevoir le premier, place de premier perdue par l’UBB, lors de la rencontre face à Toulouse et les locaux ne seraient pas fâchés de retrouver la place qui était la leur pour le sacre du titre de Champion d’automne. Christophe Urios sait très bien que l’unité et l’ancrage identitaire de ce club dual, devra se faire en collectionnant des titres, même si parfois ils sont honorifiques, comme les deux clubs qui ont accouché de cette Union. Il faut quand même saluer l’opiniâtreté de Laurent Marti dans la construction et l’évolution de ce club, pari qui n’était pas évident au départ, mais il en a pris le risque et on ne peut que lui souhaiter toute la réussite qu’il mérite. C’est un bâtisseur qui construit patiemment cet édifice, l’ UBB depuis sa montée en Top 14, n’a jamais connu les affres du maintien alors que d’autres comme Lyon ont fait l’ascenseur sur cette période alors qu’ils s’étaient hissés en Top 14, la même année, en 2011. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut descendre pour revenir plus fort mais le LOU est un club ancien (1910) qui a une histoire alors que l’Union est toute jeune et elle débute son histoire. Il fallait un catalyseur pour redonner un élan après le triste passage destructeur de Teague, un fin psychologue pour comprendre ce qu’il fallait donner à cette équipe, un véritable style et un jeu imprégné des vrais valeurs.

Laurent Marti, Président de l’UBB

Deux équipes mieux connues sous leurs initiales que par leurs dénominations exactes vont donc s’affronter devant 33.000 spectateurs qui seront le facteur X de cette rencontre. Pour ce match, Christophe Urios va devoir faire sans quelques cartes maîtresses de l’équipe, retenues par d’autres tâches plus représentatives du rugby français mais pas plus nobles que celles qui les attendaient en club. C’est ainsi qu’on note l’absence de Poirot, Jalibert et Woki retenus pour la préparation de France Galles la semaine prochaine mais Roumat est présent. C’est ainsi qu’on retrouve une formation plutôt classique sans ses ténors, pour affronter le LOU.
XV titulaire : 1-Paiva, 2-Pélissié, 3-Cobilas, 4-Douglas, 5-Marais, 6-Roumat, 7-Diabi (C), 8-Higginbotham, 9-Lesgourgues, 10-Botica, 11-Cordero, 12-Lamerat, 13-Radradra, 14-Cros, 15-Buros.
Sur le banc : 16-Maynadier, 17-Kovekalou, 18-Cazeaux, 19-Tauleigne, 20-Lucu, 21-Seuteni, 22-Tamanivalu, 23-Kaulashvili.
C’est Cros qui doit être satisfait lui qui rêvait de disputer ce match et Buros sûrement autant en suppléant Ducuing à l’arrière. On retrouve au centre Lamerat et Radradra et Cordero à l’aile pour compléter la ligne de trois-quarts. Urios a sur le banc l’impact player Kovekalou et un Maynadier très impliqué qui vient de prolonger son contrat.
Union Bordeaux Bègles vs Lyon Olympique Universitaire
le samedi 15 février 2020
Stade Chaban-Delmas à 15 h 30
stade complet
Canal+
ARL et France Bleu Gironde
Vos écrans préférés Casey’s Pub, The City, Chez le Pépère, The Connemara Irish Pub

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Le Génie du Sculpteur

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le chat de Compostelle

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Jumeaux

Nous suivre sur Facebook

Agenda