Marmande

Garorock a joué complet Vendredi soir

Qui dit vendredi, dit premier soir du week-end, dit affluence importante, et une soirée complètement noire de monde. Avec une chaleur moins importante que la veille mais avec tout de même 32°C, côté sécurité, la vigilance était le mot d’ordre en ce deuxième jour de festival.

Alors que les animations de la fête foraine, étaient bien chargées en festivaliers, tout comme les stands de nourriture et de boissons, la programmation musicale, elle, laissait espérer une très bonne journée, et ce fût évidemment le cas. Tout d’abord, les locaux des Hurlements d’Léo, avec un ska rock festif ont débuté les festivités. Les hommes de Laurent Kebous ont joué 1 h complètement folle, à base de guitare, trompette, violon, etc… Le groupe qui a sorti son 7ème album studio l’année dernière « Luna de papel », s’amuse sur scène mais aussi avec le public qui a répondu présent dès 17 h 30 devant la petite scène Garoclub deezer. C’est ensuite le rappeur franco-polonais, PLK, qui arrive sur scène vêtu d’un sweat à capuche comme pour provoquer cette canicule bien présente depuis le début du festival. Avec un seul album au compteur « Polak », mais disque d’or en quelques mois, l’artiste mesure l’ampleur de son succès aux cris des festivaliers. Malgré des paroles toujours limites limites, le public est transporté et chante les chansons en cœur pour le plus grand plaisir du rappeur.

Les hurlements d’Léo

Comme un virage à 180° et pour un tout autre public, c’est la figure emblématique du folk, blues, rock, reggae, Ben Harper & the innocent criminels qui s’est produit sur la scène de la plaine. Calme, discret, mais un régal pour les oreilles notamment avec les titres « With My Own Two Hands », « Diamonds On The Inside ». Accompagné de ses 3 musiciens, Ben Harper nous a fait passer un très agréable moment, et nombreux sont les festivaliers qui se sont délectés de ce super concert. Comme a pu le dire avec humour Benjamin Pavone, grand fan du groupe Columbine, et présent au festival de Marmande depuis de nombreuses années, : « le concert de Columbine ce soir ? c’était une tuerie ». Et en effet, le collectif hip hop de Bretagne a mis le feu sur la scène Garonne.

Ben Harper & the innocent criminels

Les 2 chanteurs Lujipeka et Foda ont usé de l’avancé de scène afin d’être au plus près du public, et de ressentir les bonnes vibrations avec les festivaliers. Usant de la nouvelle mode de l’auto-tune, parfois même avec excès, le groupe est venu présenter les titres du dernier album « Adieu, au revoir », le 4ème en 4 ans, ce qui montre tout le succès qu’il y a autour d’eux, et l’attente des fans. On sait tout le chemin qu’à parcouru la chanteuse Christine & the queens, et les quelques polémiques qui ont fait parlé mi-2018, mais une chose est sûre, actée, vérifiée, et validée : Chris sur scène, c’est totalement hors du temps et un régal. Des chorégraphies en tout genre, des titres phares, tels que « La marcheuse », « Christine », et « Girlfriend ». et un naturel sympathie qui met tout le monde danse sa poche. Côté scénographie, la chanteuse voit grand, très grand, avec des canons à confettis, des étincelles dans tous les sens, et beaucoup de fumée, et de la danse pendant 1 h 15. Un très bon moment pour le festival Garorock qui se ravit bien évidemment de la bonne idée d’avoir convié l’artiste à la 23ème édition.

VALD/ Vladimir Cauchemar

La fin de soirée approche, et avant le set du DJ Paul Kalkbrenner pour mettre fin à ce deuxième soir, c’est un nouveau rappeur adepte de l’auto-tune, qui fait son apparition pour tout casser au sens propre comme figuré. Passé il y a 4 ans par la petite scène du Garo, VALD était promu hier soir sur la scène Garonne pour un set d’une heure présentant ses 2 albums « Agartha » et « XEU » avec même la surprise de voir le duo VALD/ Vladimir Cauchemar en direct sur la scène. Côté public, la sécurité a eu énormément de travail, non seulement pour la cinquantaine de festivaliers et festivalières qui ont fait des malaises, mais aussi ceux (souvent trop alcoolisés) qui mettaient en danger les personnes venues voir le concert, et surtout pour refixer les barrières qui s’ouvraient sous le poids du public compressé devant.

Columbine

Sur la petit scène se sont succédés les passages électro de Kap Bambino, FKJ, Thylacine, Kompromat, Fini Vici. Troisième jour ce samedi, avec notamment le groupe international SUM 41, mais aussi DJ Snake, les rappeurs Georgio et Lomepal, le reggae de Jahneration, et la pop de Thérapie Taxi et Feu ! Chatterton

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda