Bordeaux

Irrésistible UBB dans son jardin de Chaban

Portée par son peuple de supporters à Chaban, l’UBB a assommé l’ASM en se procurant le bonus offensif qui lui permet de garder le contact avec le LOU qui caracole en tête du Top 14 et de précéder l’étonnant Bayonne.

Les bordelo-béglais devaient effacer la frustation des deux précédents matchs à l’extérieur et surtout celui de Lyon dont il tenait le bout et qu’ils ont laissé échapper à moins de dix minutes de la fin. Il fallait une victime expiatoire et l’ASM en a fait les frais d’autant que Franck Azéma avait constitué une phalange assez jeune, tel qu’au bout de 35 minutes il l’avait sérieusement remanié pour palier aux commotions et éviter le naufrage et c’est ainsi qu’il a fait rentrer rapidement Cancoriet, Betham et Tadjer lui permettant de durcir le paquet d’avants pour bloquer la progression de l’UBB avec un Botica des grands jours qui a ouvert la marque sur pénalité dès la cinquième minute et qui ne s’est pas privé d’attaquer la ligne et de distribuer à la main.

Une belle attitude de Botica

Malgré l’essai de Paiva l’USM ne va pas se laisser décrocher et après 23 minutes de jeu les deux équipes sont à égalité 10 à 10 en ayant à chaque fois égalisé au pied ou sur un essai transformé, démontrant que Clermont ne voulait rien lâcher malgré la jeunesse de sa troupe, certes renforcée par quelques cadres en l’absence des retenus pour la Coupe du Monde. Même si Botica va donner un maigre avantage à l’UBB, il va falloir attendre la fin de la première mi-temps pour voir Tamanivalu, un vrai centre qu’on a voulu transformer en ailier en Nouvelle Zélande qui aujourd’hui assume à ce poste avec une certaine fluidité de jeu au contraire de Radradra pur ailier que l’on a voulu transformer en centre pour pousser Rey à la porte, encore une invention Teague.

Le gaucher Botica en action

Le retour sur la pelouse pour l’UBB après la mi-temps s’effectue avec le double avantage d’avoir dix points d’avance et de jouer à quinze contre quatorze et c’est encore Botica qui va faire enfler le score, puis Cordero qui va porter l’ovale en terre promise. Clermont bien que largement mené, ne va pas lâcher le match et même se redonner espoir avec un essai malgré une nouvelle période à 14 contre 15, ceci n’étant jamais que le deuxième carton jaune contre les jaunards ce qui les aura handicapé durant cette soirée car un jaune équivaut souvent à un essai comme on aura pu le constater. C’est durant cette seconde mi-temps que Bordeaux a construit sa victoire avec quatre essais supplémentaires dont un refusé à Higginbotham en fin de partie après les essais de Lesgourgues et Dubié validés.

Le plongeont de Lesgourgues

On est en droit de penser que les chaussettes roses enfilées pour soutenir octobre rose ont donné à l’UBB le punch nécessaire pour réaliser cette belle performance.

Union Bordeaux Bègles : 42 (5 essais Paiva 15ème, Tamanivalu 40ème, Cordero 51ème, Lesgourgues 64ème, Dubié 74ème ; 3 pénalités Botica 5ème, 30ème, 44ème ; 4 transformations Botica 17ème, 41ème, 65ème, 75ème)

ASM Clermont : 15 (2 essais Tuicuvu 23ème, Lanen 56ème ; 1 pénalité Palmier 11ème ; 1 transformation Palmier 24ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda