Bordeaux

L’UBB retrouve son jeu face au SUA

Malgré cette victoire qui laisse le SUA exsangue, Christophe Urios considère qu’on n’y verra clair qu’après le match face à Castres où l’on pourra peut être dire que l’UBB a vraiment entamé sa saison.

La cruauté du score pour Agen a quelque chose de triste pour les amateurs, car voir ce club à ce point malmené on en a du chagrin pour eux. Est-ce que l’avalanche de points tient à une UBB retrouvée ou à une grande faiblesse des agenais mais dieu que c’est triste un stade sans public, surtout un Chaban qui accueille régulièrement plus de vingt mille spectateurs entrainant une trésorerie qui sonne encore plus creux que l’absence de public dans le stade. Christophe Urios le traduit de la manière suivante : "Au bout de soixante dix minutes on trouve que c’est long, c’est affreux, c’est dur, c’est long cette absence de communication avec le public". Il ne va pas jusque là mais on sent qu’il est prêt à ajouter, on se demande ce qu’on fout là ? Même à mille spectateurs, il y a un cœur qui bat, une voie qui se fait entendre, mais là rien. C’est aussi peut être cette stupeur du huis-clos qui a désarçonné Agen alors que Bordeaux avait connu ça en demi-finale de Challenge Cup. Ceci démontre s’il en était, que dans le rugby plus que d’en tout autre sport, un club qui perd le public est amputé de près de cinquante pour cent de ses moyens et s’il n’est pas chez lui c’est encore plus traumatisant, car plus aucun repaire.

Geoffrey Cros réussit la passe de trois

Le manager a relevé que pour la première fois de la saison de Top 14, les joueurs avait joué en équipe, fournissant cette énergie qui permet de mettre le je en évidence, affirmant que l’éclosion de l’individuel passe par le collectif. C’est parce que l’ensemble de l’équipe s’est montré collective que Cros a marqué trois essais et qu’elle a connu la réussite qu’elle a connu durant cette rencontre. On a bien vu dès les premières minutes de jeu que les locaux avaient décidé de mettre la pression d’entrée sur les visiteurs agenais grâce au poids du pack bordelo-béglais face à une jeune équipe agenaise, sa puissance et sa mobilité avec un Poirot rapidement en action a montré la voie à ses coéquipiers. Dès les premières mêlées les locaux ont fait plier les agenais en obtenant une première pénalité que Botica va transformer pour inaugurer le score. Très rapidement en action il ne faudra pas attendre dix minutes de jeu pour voir Diabi décalé Cros pour l’inauguration de sa série qui va signer le début de l’impressionnante série des joueurs de l’UBB sauf une petit baisse de régime vers la trentième minute avant de trouver le second souffle en début de deuxième mi-temps.

Moefana va inaugurer sa première titularisation par un essai.

Cette première mi-temps va être le début d’un long calvaire pour les agenais qui vont compter les points tout au long des deux mi-temps de ce match. Les agenais ont été complètement privés de ballon et c’est dommage car sur les quelques ballons qu’ils ont eu, ils se sont montrés dangereux dans leur jeu de ligne sans pouvoir aller au bout. Il en aurait fallu beaucoup plus pour inquiéter les locataires de Chaban qui en première période ont marqué seulement trois essais et on a pu, un instant après l’essai du demi de mêlée du SUA sur une pénalité rapidement jouée, penser que le match pourrait s’équilibrer au retour des vestiaires car la mi-temps a été sifflet sur le score de 28 à 5 avec un bonus offensif qui venait de s’envoler. Au retour des vestiaires c’est Cros qui redonne d’entrée le bonus offensif à son équipe et Seuteni qui enfonce le clou. La fin de partie va être un cavalier seul de l’union qui aura empilé sept essais en seconde période avec le dernier essai de Tamanivalu sous les couleurs de l’UBB et sa première et dernière transformation pour l’équipe pour ponctuer l’essai de Lucu. Entre Covid et matchs internationaux on a l’impression que la saison est complètement faussée quand on voit le Stade Toulousain encaissé 48 points à Jean Bouin.

Le dernier essai de Tamanivalu

Union Bordeaux Bègles : 71 (10 essais Cros 8ème, 42ème, 63ème, Seuteni 26ème, 46ème, Maynadier 35ème, Moefana 61ème, Tamanivalu 66ème, Dweba 74ème, Lucu 81ème ; 3 pénalités Botica 6ème, 13ème, 23ème ; 6 transformations Botica 9ème, 27ème, 43ème, 47ème, 67ème Tamanivalu 82ème

Sporting Union Agen Lot et Garonne : 5 (1 essai : Abadie : 37ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda