Bordeaux

L’UBB s’empare de la tête du classement en Top 14

En disposant du Stade Toulousain par 17 à 7, l’UBB s’empare de la tête du Top 14 après un match d’une grande intensité soutenu par un public de Chaban qui n’a pas cessé d’encourager les siens.

Donné sur la compo la veille, on pensait voir revenir Poirot mais une modification de dernière minute a amené le retour de Païva en première ligne qui s’est fait surprendre sur la première mêlée mais qui n’a plus rien cédé après à son vis à vis. On attendait 33 000 spectateurs mais ils n’ont été en fait que 32 494, mais cela reste encore un chiffre à donner le sourire au trésorier et la pluie a cessé de tomber à dix minutes du début du match qui avec une pelouse bien drainée a laissé la place à l’engagement total des deux équipes sans trop de glissades ni de ballons savonnettes. Les spectateurs présents s’attendaient à un autre rugby, plus plaisant, plus ouvert mais quand il s’agit de gagner un match, Urios sait y mettre les ingrédients. Il avait bien spécifié lors de son passage à l’Institut Culturel Bernard Magrez qu’il préparait soigneusement chacun de ses matchs et qu’il pratiquait l’entretien individuel dans le management des troupes. C’est ainsi qu’il a confiait l’exclusivité du chasse-toto à son troisième ligne centre de devoir Louis Picamoles et Dupont faisait la tête en sortant à la 71ème minute, très certainement dépité de s’être fait enfermer de la sorte car il n’a pu s’échapper qu’un instant en début de seconde mi-temps offrant un service gagnant à Cros.

Lucu en maitre à jouer

Pour Urios "le rugby commence devant"(J.P. Garuet) même si à l’occasion "l’aventure commence à l’aile"(C. Darrouy) comme on a pu le voir contre le Racing 92, sa stratégie était parfaitement préparée pour mettre sous l’éteignoir le pack toulousain aussi bien en mêlée qu’à la touche voire dans le combat au sol comme on a pu s’en apercevoir sur le nombre impressionnant de grattages réalisés par l’UBB sans parler de l’efficacité du contre en touche. Peut être un peu plus surprenant ces moments où le pack local en mêlée a fait éclater le pack toulousain comme une tomate trop mure permettant de glaner quelques pénalités. La première mi-temps aurait pu être plus productive sans la passe un peu en avant à Seuteini de Moefana qui n’a pas pu faire autrement car son compère du centre était déjà positionné en avant en montant trop vite. Mais comme il y avait un avantage au départ de l’action pour les bordelo-béglais cela a permis à Jalibert d’ouvrir le score de la partie. En défense les deux compères du centre ont été particulièrement destructeurs et Moefana a servi une partie de grande classe mettant systématiquement ses vis à vis dans la difficulté en attaque comme en défense. Sur cette première période les deux équipes se sont plus ou moins neutralisées dans un match à haute intensité ou seule la botte de Jalibert a fait la différence pour tourner à six à zéro à la mi-temps sans pour autant que le match soit ennuyeux sans essai.

Petti en pourvoyeur de balle

La seconde mi-temps va être plus généreuse en points pour le spectacle mais quand on est à ce niveau d’affrontement, chaque action est intéressante. En première mi-temps les toulousains ont laissé passer l’orage mais ce dernier a été long. On a cru un instant que les visiteurs allaient pouvoir renverser la vapeur avec sur une des rares échappées de Dupont, ce dernier envoyait Cros à l’essai sur le début de cette seconde mi-temps et un instant les visiteurs vont prendre le score mais Lucu va y mettre bon ordre quelques minutes plus tard en passant la pénalité aux 22 mètres en très moyenne position remettant l’UBB devant. Le tournant du match va se situer quelques minutes après ou Vergnes-Taillefer qui a remplacé Diaby bien servi par Lucu qui a franchi permet à ce dernier de porter le ballon en terre promise. Dans cette partie Lucu a réalisé un parcours presque parfait et il semblerait que son séjour avec l’équipe de France lui a donné beaucoup de confiance car il va parachever la victoire par une pénalité à dix minutes de la fin mettant les toulousains dans l’impossibilité d’un retour sur une seule marque les éloignant à dix points. Encore une fois Woki et Petti ont posé de très sérieux problèmes à l’alignement toulousain qui s’est fait contré et offrant beaucoup de sécurité à l’UBB sur ses propres conquêtes. Il ne faut pas oublier Buros auteur d’un excellent match, mais tout le monde a vraiment bien tenu son rôle. Prochaine étape, aller chercher la victoire à Ernest Wallon.

Choc Moefana Mtamack

Union Bordeaux Bègles : 17 (1essai Vergnes-Taillefer 58ème ; 4 pénalités Jalibert 10ème, 17ème, Lucu 53ème, 70ème)

Stade Toulousain : 7 (1 essai Cros 49ème, 1 transformation Ntamack)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Nous suivre sur Facebook

Agenda