Bordeaux

L’UBB s’empare de la tête du Top 14

C’est une nouveauté pour l’UBB qui n’avait jamais connu cet honneur en cours de saison et c’est sans partage, seul en tête, le président Marti n’a pas caché sa satisfaction. La Rochelle prend un point mérité avec le bonus défensif

C’est seulement un essai de Kovekalu qui a fait la différence dans ce match car Plisson et Jalibert ont fait jeu égal au pied marquant quinze points chacun. Les rochelais ont mis trente minutes pour entrer dans le match car pris à la gorge en tout début de rencontre, ils ont eu du mal à faire face à l’entame des bordelo-béglais au MATMUT Atlantique et ils se sont retrouvés à la 30ème minute menés 12 à 0, c’est le moment où ils ont commencé à mettre le nez à la fenêtre avec une première pénalité de Plisson car l’UBB emportée par l’euphorie a commencé à en faire un peu trop et surjouer, ce qui a du agacer Urios sur le banc de touche. C’est ainsi que les visiteurs ont remonté 6 points en moins de cinq minutes les remettant dans le match alors qu’ils collectionnaient fautes, erreurs et approximations depuis le début de la partie.

Jalibert tape la pénalité sous le regard d’Higginbotham

Les deux équipes ont bien tenté de mettre leur jeu en action mais les défenses aussi bien d’un côté que de l’autre étaient parfaitement en place et impossible de franchir ballon en main mais ce n’est pas faute de ne pas avoir essayé, laissant la place à un match crispant ou l’on s’est longuement demandé si l’affrontement n’allait pas se solder par un nul. Chaque équipe prenant l’ascendant tour à tour car quand Bordeaux prenait l’avantage La Rochelle revenait et ainsi jusqu’à la 72ème minute ou Kovekalu, l’impact player rentré à la 58ème minute à la place de Poirot va aller en terre promise sur un formidable rush des avants marquant un essai ne laissant la place à aucune discussion dont malheureusement Jalibert manquait la transformation. Il faut dire que durant ce match il a été soumis à une pression de chaque seconde chassé comme un lapin dès qu’il touchait la balle, la troisième ligne n’a pratiquement eu d’yeux que pour lui.

Woki très actif

Match un peu crispant ou on a senti que la partie pouvait échapper à l’UBB devant les 38 503 spectateurs présents, battant ainsi le record d’assistance pour un match de rugby au MATMUT Atlantique, ceci faisant parti des objectifs d’Urios au même titre que la victoire. Un des soucis primordial du coach est de renouer les liens de l’Union avec son public. Lucu après le match reconnaissait que l’équipe avait frisé la correctionnelle en se voyant trop belle en menant 12 à 0, ceci faisant parti des choses à corriger. Avec ce manque de maturité un match bascule vite et il aurait pu basculer. Après une période de flottement l’entrée en jeu de Marais et de Kovekalu a redonné de la puissance au quinze local qui a trouvé les ressources pour marquer l’essai de la victoire et peut être aurait-il mieux valu insister dans l’axe plutôt que de chercher le jeu déployé auquel s’attendait l’adversaire du jour en ayant mis les barbelés derrière et ralentissant les sorties au maximum.

Le contre rochelais en action

Si en mêlée il n’y a pas eu de surprise, à la touche les visiteurs avait mis au point un contre qui a un peu privé de ballons les boys de l’UBB ou Woki et Roumat voire Douglas n’ont pas fait la moisson escomptée. Derrière la défense visiteuse s’est concentrée sur Jalibert et Radradra les empêchant de prendre de la vitesse avec plaquage aux jambes très efficaces des vis à vis avec les troisièmes lignes en couverture et c’est à une débauche d’énergie à laquelle on a assisté où Poirot Maynadier, Cobilas s’en sont donnés à cœur joie avec Woki couvrant un terrain énorme, remplacé au bord de l’épuisement par Gorgadze. Toute l’équipe est très heureuse d’accéder à la première place du Top 14 mais le plus dur reste à faire car on n’est jamais qu’à la onzième journée du championnat. Il serait bien de pouvoir garder cette place le plus longtemps possible car c’est une place qualificative directe pour les demi-finales comme la deuxième.

Christophe Urios plutôt satisfait

Union Bordeaux Bègles : 20 (1 essai Kovekalou 72ème ; 5 pénalités Jalibert 3ème, 12ème, 27ème, 29ème, 55ème)
Stade Rochelais : 15 (5 pénalités Plisson 34ème, 39ème, 44ème, 51ème, 63ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet




Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda