Bordeaux

L’UBB s’incline sur son terrain de Chaban

Mauvaise pioche pour ce dernier match de préparation de l’UBB à qui Christophe Urios promet une semaine studieuse et on sait ce que cela veut dire dans la bouche du coach avant de recevoir le Stade Toulousain, samedi à 20 h 45.

Difficile de dire si c’est une bonne ou mauvaise chose car d’un côté c’est un électrochoc avant de recevoir le champion en titre et de l’autre une perte de confiance après deux résultats positifs, toujours est-il que le fait est là et qu’il n’a tenu qu’à une transformation réussie dans des conditions très difficiles par Laranjaira du bord de touche pour voir les brivistes empocher le gain du match. Petite coup dur ou Higginbotham qui s’est blessé à l’échauffement, et c’est Roumat qui a été versé en numéro huit avec l’entrée de Gué dans la feuille de match, l’association Tamanivalu avec Lamerat au centre n’a pas été totalement payante et Roumat a manqué d’un peu de densité en numéro 8. Ne nous y trompons pas car cette équipe de Brive posera sûrement des problèmes a tous ses adversaires avec un jeu intéressant, une défense hermétique et un Laranjeira redoutable dans ses tirs au but qui fait oublier Germain.

Alexandre Roumat

Dans sa réaction d’après match Jérémy Davidson est resté très modéré sans laisser poindre la moindre parcelle de triomphalisme et pour lui le fait d’avoir gagné ne veut rien dire. Plutôt tourner vers l’avenir avec cinq à six joueurs de 18 ans, il lui faut trouver un groupe stable très rapidement avec une semaine de préparation restante avant d’attaquer le championnat en allant à Pau dès samedi prochain. Son objectif immédiat étant de cibler les matchs à la maison pour tenter d’assurer le maintien, car depuis quelques saisons les clubs qui montent ont beaucoup de mal à assurer leur maintien comme cette année les deux promus sont aussitôt repartis de là où ils venaient. En troisième ligne les brivistes ont réussi un véritable hold-up en récupérant Kitione Kamikamica que l’UBB avait prêté à Vannes, on a parfois du mal à comprendre sinon qu’on comprend que Teague avait mis un gros "souk", pourtant Brunel avait prévenu, il conseillait de garder Davidson.

Matthieu Jalibert

En ce qui concerne le match on a encore retrouvé un cas de figure bien connu avec avec une Union qui tourne en tête à la mi-temps et qui laisse échapper le match en seconde partie. C’est vrai que le match s’est joué sur pas grand chose mais Urios était furieux sur le dernier essai encaissé à l’ultime minute alors que les locaux tenaient le match. Pour lui cela fait partie des choses inadmissibles de perdre un match sur une ultime action en gérant mal la fin de match en offrant tout d’abord une pénalité puis en défendant très mal sur la touche s’en suivant. En première mi-temps le coach a bien aimé que l’équipe revienne par deux fois pour reprendre le score, mais pour lui en seconde mi-temps il ne s’est rien passé, mais vraiment rien. Il a du reste pris une bonne vingtaine de minutes à la fin du match pour expliquer son point de vue à l’équipe et comme on dit "ça a ronflé dans les vestiaires".

Ben Botica

Union Bordeaux Bègles : 27 (3 essais Paiva 30ème, Woki 38ème, Botica 69ème ; 2 pénalités Jalibert 13ème, Botica 77ème ; 3 transformations Jalibert 30ème, 38ème, Botica 70ème)

CA Brive Corrèze : 28 (4 essais par Voisin 19ème, Buliruarua 27ème, Fa’aso’o 63ème, Abadie 80ème ; 4 transformations Laranjeira 20ème, 27ème, 64ème, 80ème+1)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda