Le Haillan

Le Cinéma L’Entrepôt du Haillan projette "Vortex, l’Aube de la Souveraineté" de Michel Rousseau

Il s’agit là d’un film très particulier qu’il ne faut pas confondre avec le Vortex de Gaspar Noé sorti en 2021 dont le sujet n’a rien à voir avec ce Vortex de Michel Rousseau car le seul mot Vortex film d’animation se voit ajouter "l’Aube de la Souveraineté".

Le "Vortex" de Michel Rousseau est un film de Science Fiction dont on parle assez peu en France car il a plus de succès hors de nos frontières que dans le pays du réalisateur. En fait le titre complet est "Vortex, l’Aube de la Souveraineté" et pour se mettre en accord avec le titre, il a tout fait tout seul, ce qui représente pas moins de quatre ans et 6000 heures de travail pour réaliser ce concept unique qu’il a produit avec Subliminales Productions.. Scénario, décors, animations, effets spéciaux musiques, costumes sont de son cru et il déclare « Il était important que je sois personnellement impliqué dans toutes ces étapes de fabrication car retrouver sa souveraineté c’est couper ses liens de dépendance et s’affirmer en prenant le maximum de choses en main  » pour mettre en accord la pensée du film et sa réalisation. Le scénario est de 2017 qui projette le contexte, trente ans plus tard : "2047. Chaque individu est fiché, tracé et de vastes réseaux de surveillance et de censure se sont développés. Quelques marginaux ont créé un réseau de recherche et d’informations parallèle crypté rendant leur traque plus difficile pour les forces de l’ordre. Parmi eux, Serena, une adolescente met au point en secret des lunettes permettant de détecter des vortexs, des portes menant vers d’autres dimensions. Que va révéler cette ouverture vers l’inconnu ? On peut dire qu’avec une poignée d’années d’avance car on y trouve des éléments saisissants en rapport avec les événements actuels que nous traversons.

Nina et ses lunettes

A travers ce film le vauclusien a voulu démontrer qu’on peut faire beaucoup avec peu car avec l’aide de sa famille et un budget limité, il a réussi un travail impressionnant de réalisme. Il souhaite que son projet incarne le renouvellement du cinéma. Il a voulu démontrer que l’on peut faire du cinéma autrement qu’avec des équipes pléthoriques et des moyens financier énormes. Sa principale fierté est d’avoir réussi à produire une œuvre unique en son genre. "Mon but, c’était aussi bien sur le fond que sur la forme de proposer quelque chose qui n’existe pas ailleurs : un film qui parle de spiritualité, de libre-arbitre". Il cherche à faire connaître sa démarche à travers différentes projections et c’est l’Association Culturelle sur Les Pas D’Hypatie présidée par Mme Evelyne Padrino avec Patrice Javel co-organisateur et animateur évènementiel en partenariat avec l’Entrepôt qui convie les spectateurs à découvrir ce film très particulier empreint de philosophie et de messages plus ou moins fictifs mais parfois bien réels. Ce film d’une durée de 1 heure 11 minutes sera donc présenté au public le samedi 10 septembre à 20 heures en présence de l’auteur et de sa famille qui fait partie de la distribution. Il échangera avec le public après la projection que l’on peut retrouver sur la plateforme Vimeo et bientôt sur Netflix. Ce film a obtenu 49 prix à l’international essentiellement et en France, lors de ses différentes projections dans des festivals comme à Hollywood ou Las Vegas. Le film est vendu dans de nombreux pays mais la famille ne touchera rien car il faut retirer la charge d’Amazon, puis la charge de l’éditeur, et ensuite la charge de l’agent de la famille, mais il y a la fierté d’être dans un film qui a dépassé les frontières.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.