Bordeaux

Le Médiateur municipal : au plus près du quotidien

Chaque jour à l’écoute des citoyens, le Médiateur municipal de la Ville intervient en cas de différends entre administrés bordelais et administration municipale. Son intervention est gratuite, sur simple demande.

Ni juge, ni arbitre, indépendant et neutre, le médiateur est à la recherche de solutions amiables et équitables. Devant chaque cas, il manifeste une écoute attentive aux arguments des différentes parties et s’efforce de trouver une solution adaptée qui convienne à l’ensemble. Les Médiateurs des collectivités territoriales ont pour objectif d’aider à la résolution amiable des conflits qui peuvent surgir entre les citoyens, les mairies, les conseils généraux ou les régions. Ils ont également pour mission de formuler des propositions de réforme aux autorités élues des collectivités territoriales. Cette démarche est aujourd’hui en plein développement dans l’ensemble de la France. Jean Charles Bron a fait un bilan de son action devant Nicolas Florian, en mettant en avant les thèmes récurrents de conflit entre les usagers et la puissance publique. Son activité l’amène à mettre en évidence les conflits liés au stationnement où il regrette l’intransigeance du délégataire et des services concernés très peu enclin à considérer la bonne foi des protestataires et entraînant des situations kafkaïennes. Ces remarques formulées devant le maire ce dernier a pris note pour voir comment améliorer la situation. Le deuxième volet de ces contestations concernent l’incivisme et l’insécurité. Les vols sont nombreux à Bordeaux à un point tel que les services de police même s’ils prennent les plaintes ne sont pas capable de faire les enquêtes concomitantes. Par contre dans certains quartiers les gens ne portent pas plainte de peur d’être soumis à des représailles.

Jean-Charlles Bron et Nathalie delattre

La population urbaine place le bruit au premier rang des nuisances de la vie quotidienne. Ces nuisances représentent près de 30% des saisines bordelaises et les exemples en sont nombreux, ceci ayant entraîné l’acquisition de véhicules municipaux moins bruyants, les deux roues motorisées sont aussi une source de bruit nocturne et de nombreux contrôles sont effectués. Les travaux nocturnes sont limités aux travaux d’intérêt général avec un cahier des charges strict. Chaque année à Bordeaux, plusieurs centaines de contacts sont établis lors de permanences dans les mairies de quartier, rendez-vous, mais aussi par téléphone, courriers et courriels. Les demandes les plus fréquentes concernent : la voie publique, le stationnement, la sécurité, l’aménagement urbain, l’action sociale, la propreté. Bordeaux a été ville pionnière, avec une offre de médiation installée depuis 25 ans. C’est ainsi que sous l’impulsion de la sénatrice Nathalie Delattre rompue à cette pratique de la médiation depuis toutes ces années à la mairie de Bordeaux où elle a été maire de quartier dans une zone plutôt conflictuelle. Les sénateurs ont donné un cadre juridique aux "médiateurs territoriaux" dont une soixantaine de collectivités se sont déjà dotées et qui apparaît comme de plus en plus indispensable et pour lesquels ils ont voté une loi. C’est ainsi qu’il devrait être effectivement doté d’un cadre juridique selon Sébastien Lecornu dans le contexte du projet de loi sur "l’engagement et la proximité".

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda