La Rochelle

Philippe Katerine, roi de La Rochelle.

Quelle soirée hier à La Rochelle !!! Une soirée que le festival des Francofolies n’est pas prêt d’oublier. La place St-Jean d’Acre, presque pleine, avec 4 artistes de grande renommée qui se succèdent sur scène et de nombreuses surprises, il n’en fallait pas moins pour que les festivaliers soient les plus heureux de Charente-Maritime.

Tout a commencé avec le concert de Raphaël, 3 ans après son dernier passage ici, et un concert qui n’aura pas laissé un souvenir impérissable. Mais que dire de celui de ce mardi 13 juillet 2021 qui aura été tout l’inverse, tant le chanteur est apparu motivé, plein de vie, enjoué, et avec des surprises plein les poches. En effet, si Francis Cabrel n’a fait venir aucun invité la veille, Raphaël a invité tour après tour, Arthur de Feu ! Chatterton, Philippe Katerine, et enfin Benjamin Biolay pour des moments d’exception et des duos excellents. Le public réceptif à ce genre de surprise, l’a remercié de la plus belle des manières en chantant à l’unisson sur le dernier morceau « Caravane » pour fermer ce premier concert de la soirée sur la scène Jean-Louis Foulquier.

Raphaël
Raphaël de retour aux Francofolies 3 ans après son dernier passage.

Le deuxième concert de la soirée par Feu ! Chatterton a mis tout le monde d’accord. L’évolution de 4 musiciens et Arthur le chanteur, qui ne cessent d’impressionner par l’énergie, la puissance musicale, les textes, et les pas de danse de leur leader. 10 ans depuis la création du groupe, et un single qui tourne en boucle « Un monde nouveau », les parisiens sont devenus des incontournables de la scène française, et ce n’est donc pas étonnant de les voir enchainer les festivals cet été. Les textes et l’interprétation de Arthur Teboul, se marient à la perfection, et le public ne s’y est pas trompé à faire une ovation pour le groupe qui a assuré un concert incroyable pendant plus d’une heure.

Feu ! Chatterton
Feu ! Chatterton a mis tout le monde d’accord

Celui que l’on surnomme le nouveau Gainsbourg, avec une voix grave et rock, a ensuite pris le relai sur la scène principale, vêtu de son emblématique blouson en cuir. Dans un concert très électrique, Benjamin Biolay était très attendu, lui qui avait annoncé avoir profité du confinement et de la pandémie pour réfléchir, faire un point sur sa carrière, et prendre le temps de sortir de nouvelles chansons. Venu présenter des chansons de son dernier album « Grand prix », le show a été assuré avec également un jeu de lumière grandiose passant du bleu au blanc puis au rouge.
Côté chanson, nous avons retrouver « Comment est ta peine », « Comme une voiture volée », « La superbe », et « Parc fermé » en duo avec Adélaïde (chanteuse du groupe Thérapie Taxi), qu’il a invité à le rejoindre sur scène.

Benjamin Biolay
Le très attendu Benjamin Biolay, dans un concert très électrique.

Une fin de soirée en apothéose ne pouvait avoir lieu sans la venue du roi Philippe Katerine, qui avec un univers déjanté, et un show atypique, a mis les plus de 4000 festivaliers dans un état second. Accompagné de sa troupe, de son coton de tige géant pour le test PCR, de ses nombreux costumes, et de ses chansons différentes de ce que l’on a l’habitude d’entendre, l’interprète, comédien, compositeur a emmené tout le monde avec lui, pour un concert d’exception. Et que dire des titres « La Banane », et « Louxor, j’adore » où le public était totalement en transe et chantant les paroles qui ont certainement résonné dans toute La Rochelle.

Daniel Auteuil
Daniel Auteuil, qui s’essayait à un nouvel exercice

Sur les autres scènes, la curiosité de ces 5 jours des Francofolies se déroulait assurément à la salle bleue de la Coursive avec le passage de l’acteur Daniel Auteuil, qui s’essayait à un nouvel exercice. Raconter et chanter des textes, laissés par sa mère en 1957, et mis sur une musique composée par Gaetan Roussel, qui aura même été invité sur scène afin de chanter un morceau en duo. Dans un exercice différent et difficile, Daniel Auteuil s’en est divinement bien sorti, et on est facilement attiré dans cet univers apaisant, agréable, et avec une voix qui colle divinement aux textes et à la mélodie.

Daniel Auteuil
Daniel Auteuil avec des textes laissés par sa mère et mis en musique par Gaetan Roussel

Au grand Théâtre, le franco-suisse Stéphan Eicher, qui a vécu une année 2020 plus que difficile perdant des proches à cause du Covid, puis se faisant opérer au niveau de la gorge, voulait retrouver les scènes le plus rapidement possible comme pour repartir de l’avant. Il avait pris le parti de beaucoup communiquer avec le public puisqu’il en avait été privé pendant plus d’un an, mais le public aussi voulait communiquer avec lui.

Stéphan Eicher
Stéphan Eicher aux côtés de ses musiciens

Dans une ambiance tamisée, et aux côtés de ses musiciens, Stéphan Eicher a interprété les tubes qui ont fait son succès comme « Déjeuner en paix », « combien de temps », et « pas d’amis comme toi » pour un concert très agréable à suivre.

Stéphan Eicher
Stéphan Eicher de retour après une année 2020 difficile

Au théâtre Verdière, la chanteuse Irma, se faisait une joie de remonter sur scène après trop d’attente comme elle l’a annoncé en interview, mais dès le début du concert, des problèmes techniques sont quelque peu venus gâcher la fête et les retrouvailles avec le public. Des branchements défectueux des câbles de l’ordinateur où sont enregistrés certaines rythmiques, et c’est tout un concert qui a été modifié, puisque la chanteuse a finalement assuré un concert en guitare-voix. Des chansons de ses deux albums, dont « I know », et une reprise des Jackson 5 « I want you back » ont finalement ravi le public qui ne se souviendra certainement pas de ce couac matériel tant le concert fût réussi.

Irma
Irma avec un concert modifié à la dernière minute pour cause de problèmes techniques

Pour ce dernier jour des Francofolies de La Rochelle, c’est à guichets fermés que se feront les concerts de la scène Jean-louis Foulquier et les venues de Suzane, Catherine Ringer, Alain Souchon, et Vianney. Sur les autres scènes, c’est une programmation tout aussi alléchante, avec Karen Ann, Louis Chedid, Jeanne Cherhal, et une nouvelle fois Daniel Auteuil. Le feu d’artifice qui sera tiré à 22h40 sera la cerise sur le gâteau, d’un festival qui aura tenu bon la pression de la pandémie, et qui aura malgré tout, été une vraie réussite.

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda