Racisme : prêcher la fraternité n’est pas si simple …

La véritable et forte volonté d’universalisme qui émerge actuellement un peu partout dans le monde, risque fort de se heurter notamment en France, aux divers sectarismes et communautarismes. Loin du « racialisme » prôné par des minorités non négligeables, notamment aux Etats-Unis, le climat social ambiant fait dire aux représentants de la police qu’il serait grand temps de cesser de l’accuser de tout : « La police on ne s’essuie pas les pieds dessus !!! »
Contrairement à ce que certains beaux parleurs affirment, le rôle de la police est bien de maintenir l’ordre et non de traiter les causes du désordre.
L’importance des événements et des manifestations aux Etats-Unis, a permis aux dirigeants de L.F.I. d’importer dans notre pays l’idée d’un insupportable racisme, histoire de nourrir la stratégie du chaos, alors que la situation aux U.S.A. n’est à l’évidence absolument pas transposable à la France .... « Sortir du déni, n’oblige pas à se livrer à la caricature ».
Après les déclarations maladroites pour ne pas dire plus, du ministre de l’intérieur à l’égard des « flics de France » dont il est d’ailleurs le premier .... La confusion dans notre pays, qu’elle soit bien réelle ou entretenue par les critiques tous azimuts des opportunistes de tous bords côtoie les sommets. À propos de la crise actuelle, Philippe de Villiers vient de déclarer qu’Edouard Philippe gérait son risque pénal et non pas les problèmes de la France. Lors de la crise du pétrole de 1976, les communicants du pays déclaraient : « en France on n’a pas de pétrole mais on a des idées. » Que d’idées ! Rien ne change dans notre beau pays ...
Et pour conclure, ces quelques lignes écrites en paraphrasant Kamel Daoud. Ce que la situation exige c’est de dénoncer le racisme, pour que justice soit faite et surtout pas pour que la démocratie soit détruite au nom d’impératifs radicaux. Puisse ces affaires nous interroger sur nos racismes quotidiens ordinaires. « Il prêchait l’amour avec haine », écrivait Gorki à propos d’un harangueur de foule qui annonçait aux paysans russes l’utopie communiste.
Cette lutte ne doit en aucun cas tomber sous la coupe des radicaux de la victimisation et des communautaristes qui ne risquent guère de participer efficacement à la résolution du problème …..
Ne rêvons pas !

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda