Bordeaux

Semaine des droits des femmes

Après plusieurs années de mobilisation autour du 8 mars, la Ville de Bordeaux poursuit ses actions de sensibilisation avec la Semaine des droits des femmes du lundi 4 mars au dimanche 10 mars 2019.

La ville de Bordeaux organise et soutient pour la deuxième année consécutive, de nombreux événements (culture, sport, santé, exposition photo, débats) en faveur de l’égalité femme/homme, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes 2019 qui aura lieu le vendredi 8 mars. Parmi les temps forts, une campagne bordelaise de sensibilisation au harcèlement des femmes dans la rue sera affichée dans la ville pendant toute la semaine. Elle a pour objectif d’encourager les témoins à réagir en leur fournissant des méthodes d’intervention adaptées, notamment avec le guide bordelais de conseils, téléchargeable sur la plateforme http://www.stopharcelementderue.org/. La Ville de Bordeaux s’est engagée depuis plusieurs années pour les droits des femmes : dès 2013, avec la signature de la Charte Européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, puis par l’engagement de sa labellisation par l’AFNOR pour l’égalité professionnelle en 2017 qu’elle devrait obtenir en juin de cette année après avoir fait le travail nécessaire pour rentrer dans le profil adéquate. Pour l’instant seule la ville de Dijon dont le maire est François Rebsamen a obtenu le label et Rennes est en cours d’obtention de ce même label..

Marie Szalay, Marik Fetouh, Victorine Coulon, Karen Chataigner, Mariette Laborie et Clara Boullet

Le principe d’égalité est l’un des fondements de la République. Pour y parvenir entre les hommes et les femmes, le chemin reste encore long. La France n’arrive qu’en 17ème position en Europe en matière d’équité salariale, avec un écart moyen pour un même poste de 20%. Plus de 210 000 femmes sont victimes de violences physiques et ou sexuelles chaque année, dont 86 000 de viols ou de tentatives de viols. 2017 a été l’année de la libération de la parole, avec les hashtags #balancetonporc et #metoo sur les médias sociaux. Parfois critiqués, ils ont néanmoins permis de briser la loi du silence et d’enregistrer une recrudescence des plaintes pour viols et agressions sexuelles. Le problème sensible est celui des femmes battues et on en dénombre près de 600 demandes d’hébergements alors qu’il n’y a que 100 places disponibles et l’APAFED déploie des efforts démesurés pour venir en aide aux femmes battues et leurs enfants. C’est ainsi qu’un important programme a été mis en place pour informer et sensibiliser les personnes témoins de comportements pour le moins plus qu’inconvenant. Marik Fetouh, adjoint chargé de la citoyenneté et Mariette Laborde ont présenté ce riche programme d’activités en compagnie de différents intervenants

Programme complet (téléchargement document PDF 4,47 Mo)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda