Bordeaux

Soirée inauguration au Muséum de Bordeaux

Dans le cadre de Naturalia Africa 2020, le Muséum de Bordeaux a inauguré le 4 février 2020 deux nouvelles expositions très attendues : Afrique, savane sauvage et les œuvres de l’artiste Dieudonné Sana Wambeti. Une soirée riche en histoire et en découverte de terres inconnues…

C’est au dernière étage du Museum de Bordeaux qu’environ une centaine de personnes ont répondu à l’invitation. En effet, ils ont tous patienté afin de découvrir les nouveautés que propose le musée en ce début d’année. Mais avant le début de la visite, plusieurs discours ont été tenus dont celui de l’adjoint au maire Pierre De Gaétan Njikam Mouliom qui a remercié les artistes, le musée et les partenaires pour leurs implications et leurs travaux. Depuis sa réouverture le 31 décembre 2019, le Muséum de Bordeaux ne cesse de surprendre le public avec leur première programmation originale : Naturalia Africa 2020. Tout au long de l’année, vous découvrirez :
- Une grande exposition naturaliste Afrique, savane sauvage
- Girafawaland, une exposition originale des artistes Kiki et Albert Lemant,
- Un cycle exposition-installation Générations Afriques, avec les artistes Dieudonné
Sana Wambeti
, Chéri Samba et Fatoumata Diabaté
- Et une exposition de photographies naturalistes de Jacques Gillon.
L’inauguration a débuté, avec les explications de Dieudonné Sana Wambeti concernant ses 7 tableaux exposés dans le Carré art et sciences. C’est devant une foule de curieux que l’artiste peintre, originaire de la Centre Afrique décrit avec précision chacune de ses œuvres.

Pierre De Gaétan Njikam Mouliom lors de son intervention

Cette initiative rentre dans le cadre « Générations Afriques » co-commissaré entre l’association Migration Culturelle Aquitaine Afrique (MC2a) représentée par Guy Lenoir et le Muséum de Bordeaux représenté par Victoire Pineau. Le projet consiste à mettre en avant 3 artistes contemporains africains qui portent un regard concret sur l’homme et la nature. Il s’agirait donc de présenter ces artistes au cours de l’année 2020. Dieudonné Sana Wambeti est donc le premier artiste peintre mis à l’honneur. Après avoir appris la technique de la peinture de chevalet dans l’atelier de Michel Ouabanga à seulement 14 ans, il se lance en tant que plasticien seulement en 1999. Il souhaite pratiquer une peinture d’expression plus poussée où il se met en scène dans la vie quotidienne tout en s’enrichissant de la culture traditionnelle. Sensible à la nature de sa terre natale, mais aussi à sa mise en danger actuelle par les hommes, il traduit ses visions poétiques et morales de son environnement avec un style de peinture aux apparences naïves et surréalistes. Ces créations ont toutes des thèmes divers et variés. Ce sont des tableaux qui marquent les esprits de par leurs couleurs et de leurs formes. Sans oublier les histoires qui les accompagnent, qui sont d’autant plus étonnantes. Elles emportent directement les visiteurs vers l’univers de l’artiste tout en mettant leurs réflexions à toutes épreuves.

Tableaux

De la représentation de la famille jusqu’à son rôle dans l’art et dans la culture en passant par la cause animale, Dieudonné utilise son art pour raconter une histoire. Dans ses œuvres, l’artiste se présente, se dévoile et dénonce des faits qui lui tiennent à cœur. Et surtout, il envoie des messages ambitieux, et de prévention concernant le monde qui nous entoure. Bref, ce quadragénaire offre au Muséum de Bordeaux, un art nouveau et décalé du 4 février au 17 mai 2020. Une occasion parfaite pour découvrir les tableaux exceptionnels de Dieudonné Wambeti Sana. Dans la deuxième partie de la soirée, les spectateurs sont descendus au sous-sol du musée afin de parcourir l’exposition Afrique, savane sauvage. C’est une véritable exploration dans le monde de la faune sauvage africaine avec la présentation des nouveaux spécimens du musée. L’exposition propose différents espaces qui révèlent autant la beauté de la savane que l’horreur du braconnage. Les spectateurs ont la possibilité de découvrir les comportements de cette grande faune et les différents écosystèmes qui composent le continent africain. Le parcours s’articule autour de ces éléments : du point d’eau à la savane en passant par la termitière. De plus, il existe d’autres espaces tout aussi impressionnants tels que le cimetière des éléphants par exemple. C’est une aventure digne des plus grands explorateurs qui vous attend avec des activités interactives et intuitives parfaites pour tous.

Grande faune

Le musée met aussi en avant trois grands herbivores, tous originaires de l’Afrique de l’Est et Australe. Le Kata Kata Rhinocéros noir est l’un des spécimens phare et rare de cette exhibition. En effet, selon Wild Wildlife Fund (WWF), cette espèce compte moins de 5000 individus à l’état sauvage et pour cause, cet animal est victime du braconnage. 11 000 euros, c’est la somme qui a été récoltés de la part de levée de fonds citoyennes afin de naturaliser ce spécimen du zoo de Doué-la-Fontaine. Une autre espèce phare et pas des moindres : le Gnou Bleu. Il fait aussi parti de la nouvelle collection du musée. Connu pour ses migrations saisonnières à la recherche d’herbes fraîches, il provient du Musée-Aquarium de Nancy. Et pour finir, le dernier spécimen est le le Buffle d’Afrique. Un animal qui est menacé par la sécheresse, la réduction de son habitat, les maladies comme la peste bovine et la chasse sportive ou pour sa viande. Ce buffle est un nouveau spécimen dont le montage taxidermique est réalisé spécialement pour cette exposition. C’est une exposition qui est disponible jusqu’au 31 décembre 2020. L’inauguration de ces deux expositions va permettre une meilleure découverte du continent africain à travers différents aspects. Les spectateurs pourront s’offrir une exploration au plus près des animaux, tout en prenant en compte les enjeux de cette partie du monde. La prochaine exposition à venir se prénomme Girafawaland et ouvrira au mois d’avril. Une exposition ou le vrai et le faux jouent une partie de cache-cache permanent. Parabole onirique, poétique, critique humoristique de la colonisation, cette exposition questionne avec humour le rapport à l’autre et à la Nature.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda