Bordeaux

Toussaint-Louverture : Figure majeure de la lutte contre l’esclavage ...

C’est en parcourant le trajet dit des « deux ponts » aujourd’hui très fréquenté dans notre ville, que joggers, marcheurs et promeneurs bordelais soucieux d’entretenir leur forme, croisent au niveau du quai de Queyries un personnage qui lutta contre et remit en cause l’esclavagisme, lequel à travers un négoce coupable fit la fortune de nombreuses familles françaises et donc bordelaises.

François-Dominique Toussaint

Dit Toussaint-Louverture serait né en 1743, dans le nord de Saint-Domingue, à Haïti. Affranchi en 1776, il fut l’un des organisateurs du soulèvement des esclaves en 1791. Initialement royaliste et au service de l’Espagne il se rallie à la France après la ratification en 1794 de la première abolition de l’esclavage. Après avoir vaincu les Espagnols et avoir négocié le départ des Anglais, il se débarrasse des Français en écrasant le général républicain mulâtre André Rigaud lors d’une cruelle et impitoyable guerre civile.

Cherchant à se faire reconnaître comme gouverneur à vie par Bonaparte, de telles exigences vont entrainer sa perte. Dès l’année suivante, l’expédition Leclerc dépêchée par le Premier Consul va reprendre le contrôle de l’île et y rétablir l’esclavage. Après avoir résisté, Toussaint est arrêté par traîtrise et déclare :

« En me renversant, vous avez seulement abattu le tronc de l’arbre de la liberté de Saint- Domingue ; ses racines repousseront, car elles sont nombreuses et profondes »

Déporté en France, il meurt au Fort de Joux, le 7 avril 1803.

L’abolition de l’esclavage …

C’est en 1848, en France, que l’esclavage fut aboli, abolition qui fut à la fois le résultat de la résistance des esclaves pour se libérer de la servitude et la remise en cause progressive du système esclavagiste par de nombreux européens durant le XVIIIème siècle.

Le buste du général Toussaint-Louverture, œuvre du sculpteur haïtien Ludovic Booz a été offert à la Ville de Bordeaux par la République d’Haïti, dans le cadre du bi-centenaire de sa fondation. L’installation de la sculpture et la cérémonie d’inauguration eurent lieu en 2005 sur le quai de Queyries, sur la rive droite de la Garonne, face au jardin botanique.

Un symbole fort …

Dans une ville où de nombreuses traces rappellent ce commerce triangulaire coupable, où tant de mascarons et peintures représentent servantes et esclaves noirs, certes réalisés en leur temps et dans l’esprit de ce temps afin de célébrer le dynamisme du négoce maritime, ce Mémorial consacré à l’esclavage et concrétisé par l’installation en bordure du fleuve du buste de Toussaint-Louverture, à défaut de réparer ce qui n’est plus réparable, rend un hommage symbolique à tous ceux qui ont souffert de ces pratiques et souvent payé de leur vie les affres de l’esclavage. Un hommage aussi rendu aux descendants de ces populations souffrantes et pour les autres, pour tous les autres, une stèle du souvenir, pour interdire d’oublier ou encore pire, de ne pas vouloir savoir ou tout simplement de ne pas savoir …

Le Musée d’Aquitaine de Bordeaux conserve et expose de nombreux documents liés à cette période tragique de l’histoire de Bordeaux, notamment plusieurs portraits de Toussaint-Louverture.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda