Bordeaux

Un deuxième frigo Zéro Gaspi à Bordeaux

L’association CREPAQ a inauguré en mai 2018 le premier frigo Zéro Gaspi de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux. Après deux ans d’expérience, elle inaugurera le 14 février 2020 le deuxième frigo partagé à Bordeaux dans le quartier de Caudéran.

Le premier frigo Zéro Gaspi
En libre-service 24h/24 et 7j/7, le frigo Zéro Gaspi accueille les restes de restaurants, cantines, associations, ainsi que les oubliés du fond du réfrigérateur. Mis en service il y a 2 ans, le premier frigo Zéro Gaspi rue Tauzia à Bordeaux est une vraie réussite. Il a permis en 6 jours de consommer environ 25 kilos de denrées alimentaires destinées à finir à la poubelle. Le nom du réfrigérateur n’est pas choisi au hasard alors que certaines villes ont préféré celui de frigo solidaire. Ces derniers sont destinés aux personnes dans le besoin, or ce n’est pas le cas du frigo Zéro Gaspi. Il permet à la population du quartier de participer à la lutte contre le gaspillage aussi bien en donnant des produits qu’en les utilisant. C’est un frigo qui crée du lien social. Il permet aux personnes d’échanger des produits pour varier leur alimentation, mais surtout pour éviter de se débarrasser de certains aliments, « ici on ne fait pas l’aumône, c’est juste du partage », insiste Dominique NICOLAS, président de l’association CREPAQ (Centre de Ressource d’Ecologie Pédagogique de Nouvelle-Aquitaine). Le frigo Zéro Gaspi ne vise pas uniquement les populations les plus défavorisées, « cela permet aux personnes qui sont réellement en difficulté sociale d’être plus à l’aise, et de ne pas se sentir stigmatisées », clarifie Nadège LECOUTURIER, chargée de mission au CREPAQ.

Rotisserie Poul House

Comment ça marche ?
Chaque personne dépose la ou les denrées alimentaires qu’il souhaite partager avec les autres dans le compartiment correspondant du frigo : une partie réfrigérée pour les produits frais et une partie non réfrigérée pour les aliments secs tels que les pâtes, le riz, les gâteaux… Quelques règles ont été mises en place :
 Pas de viande, de poisson ou de produits avec des œufs crus comme la mayonnaise pour éviter de rompre la chaîne du froid.
 Une fiche compte-rendu est à remplir pour renseigner les aliments déposés dans le réfrigérateur ainsi que les éventuels allergènes.
 Un suivi régulier de la température du frigo et de la date limite de consommation des produits.
 Les produits faits-maisons sont autorisés et même fortement conseillés.
C’est grâce à la rôtisserie Poul house que le frigo a pu être installé. Désireuse d’apporter sa pierre à l’édifice en matière de lutte contre le gaspillage, Florence ETIENNE, responsable du restaurant, fournit et finance l’électricité nécessaire pour faire fonctionner le frigo Zéro Gaspi. « C’est sûr, ce sont des frais supplémentaires, mais c’est ma façon modeste de participer à cette action solidaire et écologique ». Même si les candidatures des restaurants pour accueillir ce frigo ont été nombreuses, d’importantes contraintes sont venues réduire considérablement cette liste. Entre autres, un trottoir assez grand et une prise à l’extérieur du bâtiment étaient nécessaires. C’est donc rue Tauzia, en face des Beaux-Arts que le frigo a pris place.

Le deuxième frigo Zéro Gaspi
Au vu du succès du premier frigo Zéro Gaspi, CREPAQ va inaugurer le 14 février 2020 un deuxième réfrigérateur dans le quartier de Caudéran. Il viendra compléter les équipements déjà mis en place par la MJC Centre de loisir des 2 Villes, à savoir une boîte à lire, des composteurs, des bacs potagers et des ateliers de cuisine pour apprendre à transformer les fruits invendus. Situé à un point stratégique, elle permettra, en plus des habitants, restaurants et associations du quartier, aux cantines des écoles à proximité d’y déposer leur surplus. Ce deuxième frigo a également une valeur éducative et pédagogique : sensibiliser dès le plus jeune âge les enfants du quartier au gaspillage alimentaire. Installé au 11 rue Erik-Satie, à Bordeaux, il sera aussi accessible 24h/24 et 7j/7 comme le précédent frigo Zéro
Gaspi. « Faire de Bordeaux la première ville française de lutte contre le gaspillage alimentaire » : voilà l’objectif du maire de la ville Nicolas FLORIAN. Ces frigos Zéro Gaspi sont donc une façon très concrète de s’inscrire dans le projet de la ville. Si de nombreuses mesures ont déjà été mises en place dans plusieurs cantines des écoles élémentaires (tables de tri, déchets pesés avant d’être jetés, menus sans viande…), la lutte se poursuit chaque jour. Et quelle meilleure manière de sensibiliser les bordelais qu’en les faisant contribuer. C’est la solidarité et la prise de conscience qui permettront de changer les habitudes, pour certaines néfastes pour la planète.

Ecrit par Sara Vigouroux


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Nous suivre sur Facebook

Agenda