Bordeaux

Vœux du Président du Conseil départemental : Vaccination en Gironde, « Nous sommes prêts ! »

Ce mercredi 6 janvier, Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil départemental de la Gironde a présenté ses vœux à la presse à l’Hôtel du Département. L’occasion de mettre en lumière l’année 2021 à venir, en parlant de l’avancement des divers projets en cours sur toute la Gironde. La vaccination contre la Covid-19 ou encore la victoire contre l’Etat sur le pacte de Cahors étaient eux aussi de la partie.

Jean-Luc Gleyze, en présence des vice-présidentes et des vice-présidents du département, a adressé ses vœux à la presse ce mercredi. Il n’a pas pu entamé son discours sans un hommage à Emmanuelle Ajon , vice-présidente du département de la Gironde décédée le 15 décembre dernier, non sans une certaine émotion. Ce dernier a rappelé que « son fil rouge était d’offrir les mêmes chances à tous les enfants de Gironde ». Elle avait fait de la protection de l’enfance son combat, en étant notamment à l’origine du projet village de fratrie de Sablons. Il a l’espoir que ce village portera son nom. Les retours sur l’année passée, quant à eux, n’auront pas été nombreux. En cause probablement, la présence de la Covid-19 ayant interrompu le cours normal de nos vies. Mais Jean-Luc Gleyze se veut positif, ses deux mots forts ont été « courage et optimisme ».

La très regrettée Emmanuelle Ajon

La Gironde prête pour la campagne de vaccination
Le président a souligné que la situation sanitaire se dégradait, et a donc proposé à la préfète et à l’ARS (Agence Régionale de Santé) le renfort du département, la vaccination faisant partie de ses missions en matière de santé. La stratégie est de mettre à disposition «  des moyens humains et techniques  ». Et pour cela, il faut aller partout, «  y compris dans les territoires ruraux de la Gironde  ». A cette occasion, il a souligné qu’on ne pouvait pas laisser les personnes en situation de handicap à l’écart et a fait remonter ce problème à l’Etat. « Ils ont été oublié » affirme-t-il. Pour rattraper le retard des campagnes de vaccination, le Département est prêt à mobiliser son personnel de santé et ses transports. Plus de 200 lieux seront eux aussi mis à disposition (notamment la Maison Départementale de la Santé et les 36 centres de vaccination dans toute la Gironde, 68 centres de secours du SDIS, les gymnases des collèges…). En attendant le feu vert de l’ARS, le président a affirmé que le département était dans les starting-blocks : «  Nous sommes prêts !  ».

Vaccination contre la Covid-19

Quatre collèges inaugurés cette année
S’il se dit mobilisé sur le plan sanitaire, Jean-Luc Gleyze l’est aussi pour répondre aux conséquences économiques et sociales de cette crise. Il s’est attardé sur les projets à venir pour le département et a qualifié l’année à venir d’inédite, 2021 marquant « l’aboutissement de grands projets en Gironde ». A commencer par le plan Collège Ambition 2024 qui a pour but de créer 23 nouveaux collèges et d’en réhabiliter 10 déjà existants afin de répondre à la croissance de la population de Gironde. Ce plan collège, qui est le plus grand de France, permettrait d’accueillir 10 000 nouveaux collégiens d’ici 2024. Cela représente près de 5 200 emplois, plus de 200 milles heures d’insertions et surtout un investissement de 640 millions d’euros. Cette année, c’est cinq « premières pierres » de nouveaux collèges qui vont être posés d’ici le mois de mars, dont une posée le 4 janvier dernier au collège Ginko à Bordeaux. Quatre collèges seront quant à eux inaugurés en 2021 : à Marsas en Haute-Gironde, Jean-Jaurès à Cenon, Lautrec à Langon et Ellul à Bordeaux.

Lors de la pose de la première pierre du collège Ginko

Fibre optique et circuits-courts au rendez-vous
Le plan « Gironde Haut Méga », qui vise le déploiement de la fibre optique dans tout le département, était lui aussi à l’honneur. Celui-ci s’accélère et ce sont, en moyenne, 7 à 8 000 prises qui sont construites chaque mois, soit un total prévu de 120 000 prises posées d’ici la fin de janvier 2021 (sur les 468 000 prévues d’ici 2024). Il permet de créer 500 emplois et représente un investissement de 800 millions d’euros. Il s’agit là, selon le président, du programme le plus abouti car il est pour tous et partout : « Aucune girondine, aucun girondin ne sera dépourvu de la fibre optique à terme, quel que soit l’éloignement de son habitation et quel que soit son éloignement dans le département ». Monsieur Gleyze a aussi évoqué « Gironde alimentaire » , troisième grand projet, qui vise à développer des circuits courts, notamment à l’intention des établissements scolaires. Trois agriculteurs - un éleveur de volailles, une de chèvres et un maraîcher – se sont d’ores et déjà installé sur le domaine de Nodris. Les enjeux sont de fournir de nouveaux services à une population qui ne cesse de croître et soutenir la relance économique et l’emploi en Gironde

Site de Nodris à Vertheuil

Un record d’investissement pour la Gironde
Nombre de projets voient le jour et se développent grâce aux investissements . Et cette année promet d’être inédite en la matière car « jamais le département de la Gironde n’aura autant investi qu’en 2021 » détaille Jean-Luc Gleyze en annonçant le chiffre de 270 millions d’euros d’investissement pour l’année à venir. Une partie de ces investissements proviennent d’un accord sur le plan « France Relance » avec l’Etat qui apportera donc 40 millions d’euros. Cet argent sera réparti dans divers secteurs, à savoir les collèges, le numérique ou encore les circulations douces. Une autre raison qui a permis ces investissements possible, c’est la victoire du Département contre l’Etat concernant le pacte de Cahors. Ce pacte limitait l’évolution des dépenses à 1,2 %, alors que l’évolution démographique de la Gironde permettait qu’il soit établi à 1,35 %. Le Conseil départemental avait donc fait un recours auprès du Tribunal administratif et a obtenu gain de cause. Ce sont entre 6,1 et 13,8 millions d’euros qui pourrait être restitués au Département. Cette somme pourrait venir en aide à ceux qui ont été touché de plein fouet par cette crise et qui a nettement fait augmenter le taux de précarité dans le Gironde. Mais le président se veut positif : « Je suis fondamentalement optimiste et je pense qu’il faut nous souvenir de cette éprouvante année 2020, mais surtout faire en sorte que nous puissions en sortir plus fort pour construire des lendemains plus heureux  ».

Ecrit par Noémie Renard


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Nous suivre sur Facebook

Agenda