Paris

Wine Paris / Vinexpo 2020, Le point de vue d’un acheteur

Du 10 au 12 février 2020, s’est tenu au Parc des Expositions Porte de Versailles à Paris, le salon international des vins. Regroupant cette année 2 salons historiques en même temps (Vinisud + Vinovision et Vinexpo) au cœur de la ville lumière.

Quelques chiffres : 5 halls, 2 200 exposants, 35 000 visiteurs
Invité dans le cadre des « International Hosted Buyer Program », étant importateur à l’étranger, j’ai pu profiter de l’accueil d’une équipe formidablement efficace et dynamique, tous aux petits soins, merci Ilana !. Logé au centre de Paris dans un Palace international de renom, toute l’équipe reçoit chaque acheteur avec beaucoup d’attention et de délicatesse. Premier jour, départ de 2 bus de l’hôtel vers 9 heures pour arriver directement au salon, accès au Club VIP, très privatif et tout à fait cosy, un petit café serré, croissant et l’accueil des bagages par un vestiaire intégré, bien vu cote pratique. En arrivant à l’entrée du salon, le hall est très dense, les stands sont beaucoup plus nombreux qu’en 2019, avec des stands petits en plus grand nombre et toutes les tailles disponible. Direction la Bourgogne avec la dégustation d’un beau Chassagne Montrachet et d’un non moins grand Corton Grand Cru Blanc tout à fait remarquable, cela commence bien. Je tourne dans le Hall, et vraiment j’ai du mal à me repérer, il faudra plusieurs tours pour pouvoir passer du premier au deuxième hall... enfin j’arrive à m’en extraire, descente des escalators et arrive dans le deuxième niveau, même impression d’une foultitude de stands, puis on passe au deux dernier Hall celui de Vinexpo avec les Bordeaux, le premier jour l’ambiance n’y est pas, peu de visiteurs ont pu se dégager vers le hall de Vinexpo, à améliorer le fléchage pour 2021.

Jours suivants
En revanche les jours suivant la fréquentation est bonne partout. Une jolie dégustation du Cercle Rive Droite qui n’aura malheureusement pas reçu son public, dommage. Petit tour d’horizon sur les Bordeaux avec de très belles réussites en 2019 sur les blancs, entre deux mers et en 2018 sur les Graves. De beaux rouges intéressants à attendre un peu. Au-dessus les alcools, l’occasion de faire une petite pause : vieux cognac des années 70, parfait. Au niveau restauration, déjeuner dans le Hall1, formule travaillée (sans odeur de cuisine) très sympa, dans le plus pur style du SUUUUUD !! , avec service d’un sommelier plein phare. Il semble s’être autodéterminé l’objectif de nous servir 9 vins d’affilée, en battant son propre record (il doit se chronométrer !!) il n’attend pas que nous ayons pris le temps de déguster le précédent vin pour nous servir le suivant : un concept, au cas où nous n’en aurions pas bu assez au cours de la journée... Arrivée du patron virevoltant !! (Qui boit un coup, tout en courant : véridique), service avec option accent et gourmette en or, sur le plat principal ; il est encore plus speed que l’autre. Pendant ce temps les jeunes employés se cachent derrière les rideaux, certainement pour échapper à la tornade tropicale vivante du loufiat en action... Un café svp, pour se calmer un peu. La variété des vins présentés, est époustouflante, le Sud, la Bourgogne, la Champagne, Les Bordeaux, les vins étrangers les plus exotiques, blancs, rouges, rosés, effervescents, etc...

Show Tour Eiffel
Au niveau des conférences et Master Class, je dois reconnaître que pour la première fois, le choix est très intéressant, donc je choisi les thèmes suivants : Champagne millésimes dés 2012 (ah ! ah ! ça me tente bien, pour vérifier si il est exact que ces vins sont extras) et Verticale de Ch. Ducru Beaucaillou (alléchant), en arrivant sur place l’organisation la RVF me signale que ces dégustation sont complètes (TRES TRES DECEVANT), et ce depuis plusieurs semaines.... j’avais reçu Ce programme le matin même, dommage..... Ravitaillement pour une coupe de champagne sur le stand Paul Gorg avec un blanc de Blanc très honorable et un millésimé 2009 excellent. Diner de gala organisé par Comexposium, qui gère le salon, sur un bateau-mouche, les dames ont fait un vrai effort dans la tenue vestimentaire, magique !!! Les mecs un peu moins... on nous sert les vins des exposants (ça manque un peu de blancs), diner vraiment sympa et excellente ambiance très détendue, c’est formidable pour un acheteur russe ou une canadienne de vérifier la beauté de la ville lumière dans toute sa splendeur, gros succès selfi pour la Tour Eiffel drapée dans son habit de lumière.

On en termine
Fin de salon le dernier jour, vers midi cela se vide tranquillement.
Après ces trois jours de salon on sent bien que dans l’organisation, elle est gérée par de vrai professionnel de l’événement réceptif, rein n’est laissé au hasard pour fournir aux grands acheteurs du monde entier le meilleur service possible (petit détail des tickets de Métro étaient fourni pour chaque acheteur (ndlr). On est plus dans le cadre du vigneron qui invite ses clients autour d’un verre. C’est une très belle manifestation, avec une synergie commune des salons, les acheteurs sauront trouver les vins français à Wine Paris et les vins étrangers à Prowein quelques semaines plus tard, un vrai schéma complémentaire....
Tchin Tchin

Ecrit par Vindépendant


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda