Trop de propreté est mauvais pour la santé

Une étude de l’université de l’Ohio (États-Unis) a montré que les bactéries intestinales des bébés Amish, cette communauté qui suit le mode de vie des paysans d’autrefois, aux États-Unis, étaient beaucoup plus variées et protectrices que celles des enfants des grandes villes. Dans cette étude d’un nouveau genre, les chercheurs ont établi que cette flore intestinale leur donnait un système immunitaire respiratoire plus robuste. L’étude a été publiée ce mois-ci dans la revue Frontiers in Immunology . « Une bonne hygiène est importante, mais du point de vue de notre système immunitaire, un environnement trop propre nous prive de l’occasion de nous exercer contre les microbes », expliquent les chercheurs. Des chercheurs ont collecté des excréments de bébés de six mois, les uns appartenant à la communauté Amish qui vie très près du monde rural, les autres vivant dans des grandes villes. Ils ont constaté une très grande disparité, qu’ils ont liée au fait que les petits Amish vivaient à proximité d’animaux de toutes sortes, en particulier de cochons. Des études antérieures avaient déjà clairement montré que les Amish souffraient moins d’allergies et d’asthme. Ces observations avaient déjà conduit à « l’hypothèse de l’hygiène », selon laquelle la vie moderne ultra-propre, l’omniprésence de désinfectants, de détergents et autres produits antibactériens étaient nocives pour notre système immunitaire, et provoquaient des réactions adverses telles que les maladies auto-immunes, les allergies, l’eczéma.
Les chercheurs ont eu l’idée d’implanter de la matière fécale de ces nourrissons chez des porcelets nouveau-nés. Ils se sont aperçus que les porcelets dont l’intestin était colonisé par les bactéries des bébés Amish développaient des cellules immunitaires plus nombreuses et plus résistantes, en particulier les cellules lymphoïdes et myéloïdes des intestins.
Il semblerait donc que, réciproquement, les cochons bénéficient aussi de la présence d’êtres humains, ce qui est un argument de plus contre les fermes usines gérées par des robots !!


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda