Union Bordeaux-Bègles

Agen l’emporte face à l’Union 24 à 15 sans montrer grand chose

Le jeu d’Agen n’est pas stérile mais il est monocorde, même si de temps en temps il est émaillée de quelques actions individuelles qui sur ce match n’ont pas abouti. Tout repose sur le pied de Conrad Barnard qui assure le score sur les fautes adverses et ainsi l’essentiel est confié aux avants qui cherchent à provoquer l’erreur. Encore une fois l’Union a été hermétique en défense et les avants ont beaucoup gêné les avants agenais, mais pas suffisamment pour ramener un point de bonus défensif qui aurait été mérité.

Ou est passé le jeu agenais qui dans d’autres temps avait fait la réputation de cette équipe. Autre temps autres mœurs et ce qui était confié hier et avant hier aux lignes arrières est aujourd’hui dans les mains des avants. Le rugby a bien changé et on n’est plus "au temps des Boniface" comme pourrait l’écrire Denis Lalanne qui du reste est à Lormont pour ce week-end des Foulées Littéraires qui a vu passer Jacques Verdier, directeur du Midi Olympique pour son dernier roman. Néanmoins aujourd’hui, force est de constater que les règles ne sont plus adaptées pour produire du "beau jeu". Ne nous égarons pas, le coup d’envoi est donné par Gérard Fraser sous les ordres de Mr Berdos au sifflet. Un léger brouillard s’est installé sur Armandie qui ne gêne pas le jeu et la pelouse est un peu grasse. Dès la première minute le ton est donné avec le choc entre Purll et Badenhorst, bien que Noël approche, on n’en est pas au temps des cadeaux et dès la 4ème minute la machine Barnard se met en route.

Gérard Fraser en action
photo Bordeaux Gazette - Bernard lamarque

Pendant les 10 premières minutes on peut voir des intentions de part et d’autre, mais sans grandes suites du côté agenais pour le reste du match c’est une bataille de tirs au but. L’Union va bien tenter de mettre du rythme, mais la bonne défense agenaise va perturber toutes les tentatives unionistes et ce durant toute la rencontre. Devant, l’Union met les ingrédients et tient la dragée haute au pack agenais, mais celui-ci un peu plus lourd fait souffrir les bordelo-béglais mais ils ne vont rien lâcher sur ce match, même après le carton jaune de Jauhlac, malheureusement ce sera la cause de la perte du bonus défensif. Si l’arbitrage de Mr Berdos a été clair pendant la première mi-temps, on ne peut pas avancer la même chose pour la seconde où il a laissé filer en deux occasions des fautes très sanctionnables des agenais. Le jeu ne demande que fautes et on pourrait ajouter, même celles de l’arbitre, mais il n’est pas toujours bien placé et le jeu a été plus brouillon dans cette seconde période. A la fin du match le regret était unanime au sujet du point de bonus que l’Union a laissé échappée, et l’objectif fixé par Marc Delpoux de 5 points sur deux matchs ne sera surement pas atteint. Au rang des satisfactions on peut signaler la tenue d’ensemble des avants qui ont su trouver assez de ressources en première mi-temps pour prendre le dessus sur les agenais aussi bien en touche qu’en mêlée et laisse espérer des jours meilleurs. Au total le rendement des buteurs a été déterminant et si Barnard a eu un rendement de 100% grâce a un tir venant mourir sur la transversale et rentrant , celui de Frazer n’a été que de 83 % soit une tentative manquée sur six.
SU Agen Lot et Garonne : 24 (7 pénalités Barnard 4ème, 17ème, 29ème, 46ème, 50ème, 53ème, 61ème 1 drop 40ème)
Union Bordeaux Bègles : 15 (3 pénalités Fraser 15ème, 21ème, 32ème 1 drop 55ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Génie du Sculpteur

Nous suivre sur Facebook

Agenda